Cambronne, Pierre Jacques Etienne, vicomte de

Personnage représenté

2 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Général d'Empire Engagé volontaire dans le premier bataillon de Maine-et-Loire en 1792, Cambronne prit part aux campagnes de la Révolution (il se bat en Vendée sous Hoche) et de l'Empire, fut nommé général de brigade, puis major général de la Garde impériale. Ayant accompagné Napoléon Ier à l'île d'Elbe (1814), il revint avec lui en 1815, pendant les Cent-Jours, pendant lesquels il fut fait comte et pair de France. Lors de la bataille de Waterloo (1815), il fit partie du “dernier carré” de la vieille garde et, sommé de se rendre, aurait répondu aux Anglais, selon la tradition : “Merde ! La garde meurt et ne se rend pas”. Fait prisonnier, il fut conduit en Angleterre d'où il rentra en France en septembre 1815, pour se disculper de l'accusation de conspirateur portée contre lui par le ministre Clarke de Feltre. Le Conseil de guerre l'acquitta après une admirable plaidoirie de Berryer (1816) et Louis XVIII le nomma gouverneur de Lille. Il se retira plus tard à Nantes où il mourut en 1842.

Secteur d'activité : militaires, généraux
Période historique : Révolution