Chapu, Henri-Michel-Antoine

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Sculpteur Originaire de la Seine-et-Marne, Henri Chapu entra à l'Ecole des Beaux-Arts en 1849 et fréquenta les ateliers de Pradier, Duret et de Léon Cogniet. Il remporte le prix de Rome en 1855, avec un bas-relief, Cléobis et Biton. De retour à Paris après son séjour romain en 1861, il présenta au Salon “Mercure inventant le caducée” qui fut acquis par l'Etat, ainsi que “Jeanne d'Arc à Donrémy” en 1870. Il obtint la médaille d'honneur au Salon en 1875 avec “La Jeunesse”, prévue pour le monument d'Henri Regnault. Chapu honora plusieurs commandes de sculpture funéraire et de sculpture décorative pour des édifices publics, la façade principale des magasins du Printemps, l'Opéra et de nombreux hôtels particuliers. Par ailleurs, inspiré par la Renaissance classique, il exécute des portraits, des bustes et des médaillons. Henri Chapu, sculpteur néo-classique, est l'un des représentants du courant éclectique des années 1860-1890, de cette génération qui s'émancipe enfin de l'autorité classique tout en demeurant respectueuse des maîtres. Ses dessins, nombreux, sont présentés au Musée du Louvre et ses plâtres modèles constituent le Musée Henri Chapu à Mée-sur-Seine. Nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1867, il est élu membre de l'Institut en 1880 et préside l'Académie des Beaux-Arts à partir de 1889.
Bibliographie : Lamy, S., Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole Française, t. 1-4, Paris, 1914-1921
Documentation du musée d'Orsay
Dictionnaire de la sculpture, Paris, Larousse, 1992
Secteur d'activité : arts et lettres, sculpture
Période historique : Second Empire