Vianney, Jean-Marie

Personnage représenté

3 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Prêtre, saint Issu d'une humble famille paysanne, Jean-Marie Vianney se distingue très tôt par son sens développé de la charité et ses propensions à la prière. Admis à la prêtrise à l'âge de 30 ans, il devient le curé d'Ars, ville déchristianisée par la Révolution. Là, il s'occupe des plus pauvres et fonde un orphelinat. Sa bonté, sa vie ascétique, la simplicité de ses prédications suscitent le respect de ses paroissiens. Il est un précieux guide spirituel. Sans relâche, il écoute, conseille, apaise ou bouscule les consciences. Des milliers de pèlerins viennent chercher auprès de lui le soulagement de l'âme ou la guérison du corps. Tous font appel aux prières ou aux prophéties du saint abbé. Celui-ci meurt exténué par le poids de sa mission (il passe jusqu'à 20 heures par jour au confessionnal). Le curé d'Ars fut accompagné toute sa vie par deux âmes soeurs qui vivaient en lui, saint Jean-Le-Baptiste et sainte Philomène, martyre des premiers siècles de l'Eglise, avec laquelle il vécut un mariage mystique. Jean-Marie Vianney est proclamé “Vénérable” en 1874, il est déclaré “Bienheureux” en 1905. Le pape Pie X le propose comme modèle au clergé paroissial. Il est canonisé en 1925 par Pie XI.
Bibliographie : Morel, P., Les monuments des grands hommes, 1991 (manuscrit)
Secteur d'activité : religion, clergé
Période historique : Restauration