Galignani, William

Personnage représenté

2 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Libraire et éditeur Naturalisé français, William Galignani fut longtemps, avec son frère John-Anthony (Jean-Antoine) puis seul (à la mort de son frère en 1873), à la tête de la Librairie anglaise fondée par leur père en 1800, et du journal, fondé par lui en 1814, sous le titre de 'Galignani's Messenger'. Ce journal, grand journal politique qui avait pour but le maintien de l'entente entre la France et l'Angleterre, devenu quotidien en 1821, connut une renommée internationale et durable. Fondateurs d'un hôpital destiné aux sujets britaniques, les deux frères furent remerciés officiellement par l'ambassadeur anglais et William fut décoré de la Légion d'honneur. William Galignani fut maire de Soisy-sous-Etiolles sous la monarchie de Juillet. L'épouse de William, décédée vers 1860, avait exprimé le désir qu'une somme de 150 000 francs fut affectée, en son souvenir, à un établissement de bienfaisance dans le canton de Corbeil. Les deux frères fondèrent alors un hôpital-hospice, qui porte leur nom, et entreprirent la construction d'une école de filles, rue Feray à Corbeil, qui porte aussi leur nom.

Secteur d'activité : philantropes
Période historique : Monarchie de Juillet