Geoffroy-Saint-Hilaire, Etienne

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Naturaliste Quoique destiné à la prêtrise, le jeune Geoffroy-Saint-Hilaire, né à Etampes en 1772, choisit d'embrasser une carrière médicale. Il étudie les sciences naturelles, et la protection de Haüy, qu'il avait sauvé des massacres de septembre 1792, lui vaut d'entrer au Muséum en 1793 et de participer en 1799 à l'expédition d'Egypte, aux côtés de Bonaparte. Au Muséum, il obtient la chaire de zoologie et se consacre à la tératologie, l'étude des monstres, qui devait lui permettre de mieux comprendre l'unité du vivant et son devenir. Il est partisan de l'évolutionnisme - “Les animaux vivants proviennent [...] des animaux du monde antédiluvien” - et s'oppose à Cuvier. Le débat en jeu est d'importance. Il est celui de la possibilité (c'est ce que pense Geoffroy-Saint-Hilaire) ou non (selon Cuvier) d'une origine commune des êtres vivants. De fait, Geoffroy-Saint-Hilaire, évolutionniste, s'oppose à Cuvier, fixiste. Il entre à l'Académie des sciences en 1807 et professe à la faculté des sciences de Paris en 1810. La querelle rebondit après la mort de Cuvier en 1830. Geoffroy-Saint-Hilaire tente de faire connaître ses travaux, mais, désavoué par l'Académie, il meurt en 1844, aveugle et presque oublié.

Secteur d'activité : sciences, scientifiques
Période historique : Empire