Joigneaux, Pierre

Personnage représenté

2 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Publiciste, agronome, homme politique Fils d'un paysan aisé, Pierre Joigneaux reçoit une éducation libérale. Il entre à l'Ecole centrale des Arts et Manufactures (1832), qu'il quitte au bout de deux ans. Il vit alors chichement et fréquente les sociétés secrètes et les cercles fouriéristes. Il écrit dans des journaux tels “Le Corsaire” ou “L'Homme libre”. Arrêté en raison de ses idées (sociales et républicaines), il passe quatre années en détention, avant de rentrer, malade, à Beaune. Il y poursuit ses activités de propagande en faveur de la République, tout en dirigeant une grande exploitation agricole. Vient la Révolution de 1848. Il est élu représentant du peuple pour la Côte-d'Or, vote constamment avec l'Extrême-gauche, est réélu en 1849. Il crée un journal, “La feuille du village”, fort utile aux paysans, et qui présentait une sorte de synthèse des théories sociales de l'époque (solidarité universelle, devoir d'association). Il est interdit par le gouvernement et Joigneaux est proscrit au lendemain du Coup d'Etat du 2 décembre 1851. Il se réfugie en Belgique. Rentré en France en 1859, il se consacre à l'agriculture. En 1871, il est élu député de la Côte-d'Or. Il siège à gauche de l'Assemblée, puis au Sénat, toujours préoccupé de questions agricoles. Il est de ceux qui contribuent à la fondation de l'Ecole nationale d'horticulture de Versailles (1873).

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Deuxième République