Magnin, Joseph

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Homme politique Son père, Jean-Hugues Magnin était maître de forges à Brazey, d'où était également originaire sa mère, Julie Philippon. Il eut une brillante carrière politique. Conseiller général du canton de Saint-Jean-de-Losne en 1861, il est élu au Corps législatif en 1863, où il siège dans l'opposition. Il est réélu en 1869 et fonde “Le Progrès de la Côte-d'Or”. En 1870, après la proclamation de la République, il est nommé ministre de l'Industrie et du Commerce par le gouvernement de la Défense Nationale. Il a la lourde charge d'approvisionner Paris pendant le Siège. Il est élu député en 1871 puis nommé sénateur inamovible en 1875. Au Sénat, il préside la Gauche républicaine. En 1877, il prend la direction du journal “Le Siècle”. Il est ministre des Finances en 1880-1881, avant que Gambetta ne le nomme gouverneur de la Banque de France. Il le reste jusqu'en 1897. Lorsqu'il lui faut choisir entre son mandat de sénateur et la Banque de France, il choisit de se consacrer tout entier à la vie politique. Il reste sénateur jusqu'à sa mort. Décédé à Paris le 22 novembre 1910, il repose à Brazey auprès de ses parents.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Second Empire