Poquelin, Jean-Baptiste

Personnage représenté

9 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Auteur dramatique et comédien Fils d'un tapissier, valet de chambre du roi, Jean-Baptiste Poquelin est destiné au droit, mais, attiré par le théâtre, il abandonne toute étude et prend des leçons de comédie auprès du célèbre bouffon italien Scaramouche. Sous le pseudonyme de Molière, il fonde en 1646, avec les Béjart, une troupe de théâtre ambulant,”L'Illustre théâtre”. Il joue pendant dix ans en province, avant de débuter à Paris, au Louvre, devant le roi, en 1658. Il obtient le titre de chef de la troupe de Monsieur et s'installe définitivement au Palais-Royal en 1661. En 1662, il épouse Armande Béjart. Il jouit de la faveur du public et de celle de Louis XIV, qui le soutiennent contre les incessantes cabales menées par les Précieux ou les dévots scandalisés par son “Tartuffe”. Il mène une vie de travail épuisant puisqu'il est à la fois auteur, comédien, chef de troupe et courtisan. Il meurt en 1673, en jouant “Le Malade imaginaire” ! Il est considéré comme l'un des plus importants auteurs de langue française. Ses principales oeuvres sont “Le Misanthrope” (1666), “L'Avare” (1668), “Tartuffe” (1669), “Le Bourgeois gentilhomme” (1670), “Les Fourberies de Scapin” (1671), “Les Femmes savantes” (1672), “Le Malade imaginaire” (1673).

Secteur d'activité : arts et lettres, littérature et théâtre
Période historique : XVIIe siècle