Nadaud, Martin

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Maçon et homme politiique Martin Nadaud grandit dans un milieu de paysans pauvres de la Creuse, chez lesquels il est de tradition d'envoyer les hommes comme maçons à la ville, pour un an ou quelques années. A 14 ans, il part donc pour Paris. Il travaille sur les chantiers, tout en poursuivant, le soir, des études. En 1838, il ouvre un cours du soir pour ses compagnons. Il participe avec enthousiasme à la Révolution de 1848. Il est élu délégué des maçons à la Commission du Luxembourg, présidée par Louis Blanc. Il est élu député à l'Assemblée Législative, en 1849. Il y siège aux côtés de Victor Hugo, de Pierre Leroux et de Ledru-Rollin. Hostile au coup d'Etat du 2 décembre 1851, il est proscrit et contraint à l'exil. Il passe alors dix-huit ans à Londres, où il travaille comme maçon. Il rentre en France le 5 septembre 1870 et Gambetta le nomme préfet de la Creuse. Il est élu député de Bourganeuf en 1876. A l'Assemblée, il défend les classes populaires, propose la réduction du temps de travail, la création de caisses de retraite et se prononce pour l'amnistie des communards. En 1883, il inaugure la ligne de chemin de fer de Bourgagneuf à Vieilleville. En 1889, battu aux élections, il se retire à la Martinèche et rédige ses mémoires, les “Mémoires de Léonard”.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Monarchie de Juillet