Palissy, Bernard

Personnage représenté

4 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Céramiste et savant français Bernard Palissy apprend le métier de verrier auprès de son père et s’intéresse à la poterie et à la céramique. Après quelques voyages, il s’installe comme verrier à Saintes en 1539. Il commence alors ses recherches sur l’émail blanc. Converti au protestantisme en 1546, il est emprisonné à Saintes en 1559. Sauvé de la prison par le Connétable de Montmorency, Palissy s’active à lui créer une grotte en céramique au château d’Ecouen. Il étudie la technique de cuisson des émaux dès 1530 et compose de nombreux vitraux. Après vingt ans de recherche, il découvre le procédé de la céramique émaillée blanche en 1555, ce qui lui permet de couvrir ses céramiques d’un émail jaspé. Ses pièces les plus connues sont des vases, des statuettes, des bassins, des plats et des ustensiles. Artiste, savant, chimiste et géologue, il est un précurseur dans le domaine de la paléontologie par ses observations sur les fossiles. Connu pour avoir réalisé une grotte pour Catherine de Médicis aux Tuileries, célèbre pour le naturalisme de ses « rustiques figulines », céramiques composées de moulages pris sur des animaux réels, il est également l’auteur de plusieurs traités : « Discours admirables de l’art de terre, de son utilité, des émaux et du feu »(1580), « Architecture et ordonnance de la grotte rustique de Monseigneur le duc de Montmorency » (1562) et « L’Art de terre ». Arrêté en 1586 et condamné au bannissement en 1587 en raison de ses convictions protestantes, il reste néanmoins à Paris. Arrêté de nouveau en 1588 et condamné à mort, sa peine est commuée en prison à vie. Il meurt à la Bastille en 1589 ou 1590. Redécouvert au XIXe siècle, il a inspiré des céramistes à l’image de Charles-Jean Avisseau.

Secteur d'activité : sciences, inventeurs
Période historique : Renaissance