Rouzaud, Auguste

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Promoteur de la station thermale de Royat Ingénieur des Arts et Métiers, Auguste Rouzaud, après avoir épousé en 1887 la fille d'un confiseur clermontois, choisit d'ouvrir, cinq ans plus tard, une petite fabrique de chocolats à Royat. Cette chocolaterie, prospère, prend en 1912 le nom de 'Société des établissements Rouzaud'. Elle emploie alors 400 ouvriers. Devenu riche, Auguste Rouzaud peut alors racheter la Compagnie Générale des Eaux Minérales de Royat, et fonder la Compagnie des Eaux Minérales de Royat. Toujours actif, voire visionnaire, il entreprend de rénover, agrandir, embellir la station thermale de Royat, qui prend un brillant essor, et lui doit sa prospérité. Il s'intéresse en outre à tout ce qui touche la vie de sa commune. Il dirige, en 1926 et 1927, en collaboration avec son frère Léon Rouzaud, les fouilles archéologiques qui permettent de découvrir de nombreux travaux de captation gallo-romains. Il est aussi membre de la chambre de commerce de Clermont-Issoire, président du tribunal de commerce, conseiller du commerce extérieur. Cet homme infatigable meurt en 1934. Il est inhumé à Royat. Son fils reprit le flambeau jusqu'en 1937, date à laquelle la ville de Royat reprit possession de son domaine thermal.
Bibliographie : Alphonse Blanc, "Royat, Notes d'Art et d'Histoire", Clermont-Ferrand, de Bussac, 1947
Amélie Murat, "Un Monument à Auguste Rouzaud par Raoul Mabru", in L'Auverge littéraire, octobre 1935, n°79.
Secteur d'activité : industriels
Période historique : Troisième République