Alpais, sainte

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Sainte La vie de sainte Alpais fut racontée par le chroniqueur Robert d'Auxerre, en 1180. Née à Triguères en 1150, simple vachère, Alpais fut atteinte d'une maladie repoussante (pus s'écoulant de tout son corps) dont elle guérit, dit-on, le jour de Pâques 1169, à la suite d'une apparition de la Vierge Marie. Cette maladie la laissa cependant paralysée. Elle vécut dès lors dans l'extase, sans se nourrir, en proie à des visions et prémonitions diverses. “L'Esprit-Saint qui enseigne la sagesse aux hommes”, dit Robert d'Auxerre, “a choisi de reposer en elle, de faire en elle sa demeure”. Elle mourut à Cudot le 3 novembre 1210 et fut inhumée dans le choeur de la chapelle que lui avait construite Guillaume de Champagne, archevêque de Sens. Elle fut canonisée le 7 février 1874.

Secteur d'activité : religion, saints et martyrs
Période historique : Moyen Age