Colette, sainte

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Sainte, réformatrice des Clarisses Née à Corbie, près d'Amiens, le 13 janvier 1381, Colette, dont la naissance tient du miracle (sa mère est sexagénaire), perd ses parents à dix-huit ans. Désireuse d'entrer en religion, elle entre alors chez les Béguines, qu'elle quitte pour les Bernardines, puis les Clarisses. Trouvant la règle de ces ordres trop douce, elle se fait tertiaire de saint François et prononce le voeu de réclusion. Le 17 septembre 1402, elle est murée entre deux contreforts de l'église Notre-Dame à Corbie, dans une cellule qui ne prend le jour que par une grille donnant sur l'autel. Elle y reste trois ans, jusqu'à ce que saint François et sainte Claire lui apparaissent et lui ordonnent de réformer l'ordre des Clarisses. Elle se rend en Avignon, auprès du pape Benoît XIII, qui lui donne lui-même le voile et la corde et l'établit Supérieure de tous les couvents qu'elle fonderait ou réformerait. Elle parcourt la France et ses alentours et parvient à rétablir la règle primitive chez les Clarisses de France, d'Espagne, de Flandre et de Savoie. Elle fonde elle-même dix-sept couvents. Elle meurt à Gand le 6 mars 1447. Ses reliques ont été transférées chez les Clarisses de Poligny, dans un couvent fondé par elle.

Secteur d'activité : religion, saints et martyrs
Période historique : Moyen Age