Sévigné, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de

Personnage représenté

3 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Femme de lettres Petite-fille de Jeanne de Chantal, qui fonda l'ordre de la Visitation avec François de Sales, Marie de Rabutin-Chantal, orpheline à six ans, fut élevée par ses oncles Philippe et Christophe de Coulanges, qui lui donnèrent une fort bonne éducation fondée sur l'étude des lettres et des langues. En 1644, elle épousa Henri de Sévigné, noble breton, avec qui elle mena une joyeuse vie, partagée entre la Bretagne et Paris. Elle eut deux enfants : Françoise-Marguerite, née en 1646, et Charles, né deux ans plus tard. Son mari fut tué en duel en 1651. Elle s'installa alors à Paris où elle noua de fidèles amitiés, avec le cardinal de Retz, La Rochefoucauld ou encore Madame de La Fayette. En 1671 sa fille chérie, qui avait épousé en 1669 le comte de Grignan, partit le rejoindre en Provence. Ce fut un drame pour Madame de Sévigné, qui devait pourtant décider de sa carrière littéraire, puisque ce devait être l'occasion pour elle de rédiger, presque quotidiennement, ces Lettres - “Les Lettres de Madame de Sévigné” - qui sont une des oeuvres les plus marquantes et les plus originales du XVIIème siècle français.

Secteur d'activité : arts et lettres, littérature et théâtre
Période historique : XVIIe siècle