Soubies, François Fernand

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Avocat et homme politique Fils d'un riche avocat, Soubies étudie le droit à Toulouse et à Paris. Il milite très vite en faveur de la démocratie, et se range dans le parti du Mouvement dont les éléments les plus décidés étaient républicains. Il est conseiller municipal de Bagnères-de-Bigorre en 1831 et adjoint au maire en 1832. En 1840, lors de la première campagne menée en faveur de la réforme électorale (pour le suffrage universel), il prend les positions les plus radicales et se trouve aux avants-postes de la lutte menée contre Guizot en 1847. Le 27 février 1848, il proclame la République à Tarbes et est nommé commissaire du Gouvernement provisoire pour les Hautes-Pyrénées, poste dont il démissionne en janvier 1849, après l'élection de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République. Il est élu député en mai 1849 à l'Assemblée législative et vote comme la Montagne, à laquelle il n'appartient pas, contre la loi Falloux (mars 1850), contre la révision de la Constitution (juillet 1851). Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 met fin à sa vie politique. Il se consacre dès lors à Bagnères-de-Bigorre, aidant par tous les moyens au développement de la station thermale.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Monarchie de Juillet