Wetterlé, Emile

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Abbé, patriote alsacien Né à Colmar, Wetterlé suit des études au collège libre de Colmar, puis au collège libre d'Aix-en-Provence. En 1880, il entre au noviciat des Dominicains de Saint-Maximin du Var, bientôt transféré à Salamanque. En 1883, il rejoint le séminaire de Strasbourg. Il achève ses études de théologie à Innsbruck et est ordonné prêtre en 1885. D'abord précepteur dans l'Isère, il est ensuite nommé vicaire à Lièpvre (1890), puis à Mulhouse, chez le curé Cetty. C'est là qu'il prend goût au journalisme et à la politique. En 1893, il prend la direction du “Journal de Colmar” qu'il transforme en 1908 en quotidien sous le nom de “Nouvelliste d'Alsace-Lorraine”. En 1897, il est élu conseiller général du canton de Colmar, puis député au Reichstag (circonscription de Ribeauvillé). Il est réélu en 1903, 1907 et 1912. Il quitte l'Alsace dès la déclaration de guerre, pour participer activement à la propagande de guerre de la France. Ses prises de position intempestives contraignent ses amis politiques restés en Alsace à le désavouer et, s'il est encore élu député en 1919, il doit renoncer à une nouvelle candidature en 1924. Il est alors nommé conseiller ecclésiastique à l'ambassade de France auprès du Saint-Siège. Il meurt à Ouchy, près de Lausanne, en 1931.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Troisième République