Sainte-Beuve, Charles

Personnage représenté

monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Poète, critique littéraire Charles Sainte-Beuve, après avoir étudié la médecine à Paris, renonce à toute carrière médicale au profit d'une carrière littéraire. Il collabore au journal “Le Globe”, fréquente le Cénacle de Nodier, se lie d'amitié avec Victor Hugo, lequel se fâchera avec lui après qu'il eût eu une liaison avec Adèle, sa femme. Il fait une oeuvre de poète, publie en 1829 “Consolations”, sous le pseudonyme de Joseph Delorme, puis “Pensées d'août”, en 1837. Il acquiert la célébrité avec ses conférences, données à Lausanne, sur le Jansénisme (publiées sous le titre de “Port Royal”). Il est élu en 1844 à l'Académie française, enseigne au Collège de France (1854), puis à l'Ecole Normale Supérieure (1857). Sénateur de l'Empire, peut-être est-il surtout un remarquable critique littéraire. Ses “Critiques et portraits littéraires” (1832-1839), ses “Causeries du Lundi” et ses “Nouvelles Causeries du Lundi”, restent comme un monument (controversé) de l'histoire de la critique littéraire.

Secteur d'activité : arts et lettres, littérature et théâtre
Période historique : Monarchie de Juillet