Boussingault, Jean-Baptiste

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Ingénieur, chimiste et agronome Fils d'un ancien soldat sans fortune, il se forme lui-même en fréquentant les cours gratuits du Collège de France et du Muséum. En 1815, il est reçu à l'Ecole Polytechnique, mais sa promotion est invalidée par la Restauration. Il intègre alors l'Ecole des mines de Saint-Etienne, où il se montre très brillant : préparateur du laboratoire, il y démontre que la fonte et l'acier contiennent du silicium, et réussit même à fondre le platine. A l'issue de ses études, il part pour l'Amérique du Sud, où il séjourne pendant douze ans, rouvrant et dirigeant l'exploitation de nombreuses mines. De retour en France, il enseigne la chimie à l'université de Lyon, puis l'agriculture au Conservatoire National des Arts et Métiers. En 1848, il est élu député du Bas-Rhin à la Constituante, mais il démissionne vite de son siège, pour entrer au Conseil d'Etat, où il reste jusqu'en 1851, avant d'abandonner la vie politique et de se consacrer exclusivement à ses travaux de chimie agricole et de physiologie végétale. Il fait progresser les recherches sur la composition exacte de l'air, sur la détection de l'arsenic, sur l'alimentation des herbivores, et, en 1875, met au point les premiers aciers au chrome.

Secteur d'activité : sciences, ingénieurs
Période historique : Deuxième République