Saint-Jean, Simon

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Peintre Entré à seulement 14 ans à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon dans l’atelier de Revoil, Simon Saint-Jean poursuit sa formation avec François Lepage dans un atelier de soierie. A partir de 1834, il expose régulièrement ses toiles consacrées aux fleurs, et reçoit une médaille de 2e classe à Paris, dès cette première année. Il est cité pour son travail dans diverses revues telles L'Artiste ; Théophile Gautier et Baudelaire commentent – sans en avoir le goût - son travail virtuose et délicat. Il travaille également pour des maisons de tissus. Il est l'un des plus connus des peintres de fleurs lyonnais. Sa renommée est internationale et plus tard, Gustave Courbet s'inspirera des certaines de ses idées. Le 24 juin 1856, Simon Saint-Jean prononce à l’Académie de Lyon son discours de réception intitulé De l'influence des Beaux-Arts sur l'industrie lyonnaise.