Monument aux morts de 1870, ou La Défense du drapeau; Monument aux morts de 1870, ou La Défense du drapeau


Date : 1900
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 1870
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
fonte de fer
Sculpteur(s) :
Croisy, Onésyme-Aristide (Fagnon, Ardennes 1840 - Fagnon, Ardennes 1899) ; Heizler, Hippolyte (Paris 1828 - Paris 1871)
Architecte :
Roux (? - ?) ; Moussard ( - ) ; Durenne et Val d'Osne (? - ?)
Inscriptions :
signature sur la terrasse du lion
sur la face principale du socle : l’association des mutilés aux enfants de l’arrondissement morts pour la France 1914 1918
Historique :
1897 : le 14 août, le conseil municipal accepte les statues offertes par la société des Amis des arts et vote 800 F. pour la confection d’un piédestal sur lequel serait gravée la dédicace suivante : ‘Aux braves morts pour la patrie la ville de Limoux reconnaissante’.
1899 : le cahier des charges en date du 10 mars fixe le coût du piédestal à 836 F. Le conseil municipal accepte ces prévisions le 25 mars et par adjudication du 16 avril il choisit l’entrepreneur Darcis qui offre un rabais de 18%.
1900 : le paiement du piédestal est terminé le 20 février.
La plaque d’inscription en marbre est ajoutée après 1918.
Description :
La Défense du drapeau, édition séparée d’un élément du monument au Général Chanzy du Mans. En bas du piédestal, le jeune lion couché est de Heizler. Il manque le sabre contre la jambe gauche. H. 5 m.
Oeuvres en rapport :
Monument au général Chanzy du Mans
Source :
Fonds Debuisson
1994, Base Palissy, ministère de la Culture, ref. IM11000081
Bibliographie :
2014, Barbillon, Claire, “Un monument modulaire, ou la scénographie à géométrie variable de la statuaire publique : les hauts-reliefs du monument au Général Chanzy, revue Sculptures, n° 1
Identifiant :
1084
Localisation à l'origine
France, Occitanie, Aude, Limoux, promenade de Tivoli
Localisation actuelle
France, Occitanie, Aude, Limoux, promenade de Tivoli