Jeanne d'Arc


Date : 1943
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Real del Sarte, Maxime (Paris 1888 - Paris 1954)
Inscriptions :
sur le socle  : FIDELE A SON SOL A SON PRINCE A SON DIEU ELLE SAUVA LA FRANCE PAR L'UNION DE SES ENFANTS
Historique :
A la suite de l'érection du monument Jeanne d'Arc à Chambéry, Antonin chef départemental de la Légion rassemble dans le Comité d'honneur les notabilités du département. L'avocat François Rollier préside le Comité effectif avec Jean Hérisson, secrétaire, René Laydernier, trésorier. La souscription reste ouverte après l'inauguration.
1943 : 3 mai, la statue arrive de Paris
1943 : 9 mai, inauguration place de l'Hôtel de ville. Dans le socle un coeur en bronze scellé avec la terre prélevée en présence de l'archevêque de Rouen au-dessous du dallage de la place du Vieux-Marché sur le lieu du bûcher. Messes et discours : "la sainte de la patrie... s'est sacrifiée pour la France comme le Maréchal a fait don de sa personne".
1946 : 11 janvier, le conseil municipal  transfère la statue dans le clos de la Visitation. J. Benoit architecte de Grenoble conçoit le nouveau piédestal
Description :
Poids : 6 tonnes Debout en armure et drapée, casquée, tête levée, elle tient l'oriflamme qu'elle aime "40 fois plus que son épée" et tend de la main droite le laurier destiné aux morts de 1914-18 et de 1940. "Elle surgit d'un champ de mort symbolisé par des croix, aujourd'hui disparues, et déjà des épis de blé poussent sous ses pieds. Plus qu'une renaissance, c'est une résurrection promise aux Savoyards qui lui emboîteraient le pas" Gardes 1996, p. 276
Source :
Documentation du musée d'Orsay, photographies 98 AP 231-19 A
Bibliographie :
1996, Gardes, Gilbert, Histoire monumentale des deux Savoies, Mémoire de la montagne. I -  Lyon, éditions HorvatH, 98, p. 275-276
 
Identifiant :
8045

Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, chemin de la Visitation