La Savoie à Jeanne d'Arc


Date : 1942
Catégorie de monument :
Grands hommes;
Catégorie de monument :
Statuaire religieuse
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Real del Sarte, Maxime (Paris 1888 - Paris 1954)
Fondeur :
André Tercinet ( 1896 - 1967)
Inscriptions :
à droite : M. REAL DEL SARTE / 1942 ;  sur le socle : au dos : ROUEN 1431 / TERRE PRELEVEE A / L'EMPLACEMENT DU BÛCHER / DE JEANNE D'ARC /  LE CARDINAL D'ESTOUTEVILLE EVEQUE DU MAURIENNE / LEGAT EN FRANCE DE NICOLAS V / FUT EN 1451 - 52 LE PROMOTEUR DE LA REHABILITATION DE JEANNE D'ARC
Historique :
1941 : avril, La Jeune Savoie, groupement pour la Révolution nationale décide : "le maréchal Pétain ayant mis la jeunesse sous le signe de Jeanne d'Arc.. et bien qu'aucun lien historique ne la relie à la Savoie" décide de rendre hommage à Jeanne en plaçant la province sous sa protection en érigeant à Chambéry une statue. Deux comités dont l'un "d'honneur" présidé par le général Weygand (Georges Lamirand, Costa de Beauregard, Henry Bordeaux, Gavriel Hocquard maire de Metz représentant la province de Jeanne d'Arc) et l'autre "actif " (Henry Planche, André Tercinet, Pietrre Panquet directeur du Pays de Savoie, Pierre Communal). Une souscription départementale est ouverte.
1941 : 2 mai, le maire de Chambéry doit choisir un emplacement (place Métropole, 4 juin 1941 ; devant le musée savoisien, 18 novembre)
1941 : novembre, Réal del Sasrte offre une reproduction de la maquette définitive au maréchal Pétain.
1942 : 14 janvier : choix de l'ancien jardin du musée savoisien transformé en place plublique depuis novembre.
1942 : 10 mai, inauguration avec message de Pétain à la "population savoyarde"
19'5 : 25 avril, transfert décidé du monument au jardin du Verney sous la direction d'André Tercinet. L'architecte Dénarié modifie la hauteur.
Description :
H. 2,90, pierre calcaire. Poids 4,5 tommes. Auréolée les yeux tournés vers le ciel, Jeanne d'Arc en armure tenant son oriflame, protège deux enfants, une fillettte à genoux soutenant l'écu de la Savoie et un petit garçon se haussant sur la pointe des pieds pour saisir la "moisson de la paix".
Source :
Documentation du musée d'Orsay, photographie 82 AP 257-2 A, fotomo AP 21.11.2005
Bibliographie :
1996, Gardes, Gilbert, Histoire monumentale des deux Savoies, Mémoire de la montagne. I -  Lyon, éditions HorvatH, n° 97, p. 273-275
 
Identifiant :
8184
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Savoie, Chambéry, boulevard du Théâtre, devant le musée de Savoie
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Savoie, Chambéry, jardin du Vernay