Le Soldat de Marathon


Date : 1834
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, sujets antiques et mythologiques;
Catégorie de monument :
Allégories patriotiques;
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
marbre
Sculpteur(s) :
Cortot, Jean-Pierre (Paris 1787 - Paris 1843)
Inscriptions :
sur la plinthe : CORTOT 1834
SOLDAT SPARTIATE : inscription effacée à la suite de la plainte en 1848 du jeune comte de Paris âgé de 9 ans, puis en 1859 par celle d'Adrien Jarry de Mancy, professeur d'histoire de l'Ecole des Beaux-Arts, qui n'obtint gain de cause qu'en 1861.
Historique :
1831 : 25 septembre, la liste civile du roi Louis-Philippe commande huit statues de "grands hommes" à huit sculpteurs différents pour la cour du Louvre
1832 : 28 février et 2 mars, projet transféré au profit du jardin des Tuileries 
1834 : mai, placé à l'extrémité de la lignée des grands hommes  coté Seine 
Inv. LP 243
1858 : Hector Lefuel, architecte du Louvre et des Tuileries réamanage le jardin réservé étendu désormais jusqu'au bassin rond. 
1858 : moulage du marbre par Barbedienne pour une édition de réductions en bronze
1870 : 11 octobre, le Soldat de Marathon est abrité au Louvre
1872 : 4 avril, remise en place au jardin
1877 : 3 décembre, rentré définitivement au musée du Louvre.
 
Description :
H. 2,06 ; L. 2,20 ; P. 0,86 m. "Sorte de synthèse moderne du Gladiateur Borghèse du Louvre et du Galate, dit Gladiateur mourant du Capitole" (Ph. Durey, 2008, p. 72)
 
Expositions :
1834, Paris, Salon, n°119, Soldat de Marathon annonçant la Victoire 
Oeuvres en rapport :
1822, Paris, Salon, n°1385, Un soldat grec annonçant la Victoire de Marathon, plâtre. Ne fut pas exposé ayant été accidenté. 1834 : le Prométhée de Pradier fait son pendant 1835 : remplacé par l'Alexandre combattant de Nanteuil 1858 : Ferdinand Barbedienne fait mouler le marbre pour l'éditer en réductions en bronze (cinq tailles) 1862-1911 : figure dans les catalogues Barbedienne avec l'inscription fautive de "Soldat spartiate" 1881 : legs Jacque-Edouard Gatteaux au Louvre d'une réduction Barbedienne H. 0,39 ; L. 0,43 ; P. 0,21, RF 388
Source :
Archives des Musées nationaux, série S 2, S 6, S 13
Bibliographie :
1834, Planche, Gustave, "Le Salon de 1834", Revue des Deux Mondes, 2e livraison, p. 73-7
1914, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française du Dix-neuvième siècle, Paris, Honoré Champion, quatre volumes, t. I, p.
1986, Bresc-Bautier, Geneviève, Pingeot, Anne, Sculptures des jardins du Louvre, du Carrousel et des Tuileries, Notes et Documents des Musées de France, n° 12, Paris, RMN, 2 vol., t. I, p. 89,  ; t. II, n° 86, p. 100-102.
1998, Département des sculptures du Louvre, , sous la direction de Jean-René Gaborit par Geneviève Bresc-Bautier, Isabelle Leroy-Jay Lemaistre, Guilhem Scherf, Sculpture française, II – Renaissance et temps modernes, vol. I -  p. 158.
2008, Durey, Philippe, "Des dangers de la sculpture pour l'éducation des princes : à propos du Soldat de Marathon de Jean-Pierre Cortot" La sculpture au XIXe siècle. Mélange pour Anne Pingeot, Paris, Nicolas Chaudun, p. 72-77, pl. V 
Identifiant :
8566
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 1er arr., jardin des Tuileries
Localisation actuelle
Ile-de-France, Seine, Paris, 1er arr., musée du Louvre