Hercule combattant Achéloüs métamorphosé en serpent


Date : 1824
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, sujets antiques et mythologiques;
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, nus;
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Bosio, François-Joseph (Monaco 1768 - Paris 1847)
Personnage(s) représenté(s) :
Hercule ( - )
Fondeur :
Carbonneaux (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe à gauche : EXECUTE EN BRONZE PAR CARBONNEAUX 1824 / BOSIO PREMIER SCULPT DU ROI
 
Historique :
1821 : 16 janvier, le comte de Forbin propose au ministre de la Maison du roi de commander l'Hercule de Bosio en marbre. Bosio s'engage à terminer le 24 avril 1822 pour 40 000 F.
1822 : 24 avril, défaut du marbre, Bosio propose de faire un bronze pour 40 000 F
1822 : 4 mai, Forbin soumet le projet au ministre pour 45 000 F
1822 : 22 mai, commande du bronze par le ministère de la Maison du roi pour 45 000 F
1823 : 21 juillet, paiement du solde
1824 : 25 août, bronze livré pour le Salon 
1828 : août, érection dans le jardin des Tuileries devant le palais, au Nord (L.L. 325)
1858 : déplacé vers la terrasse du bord de l'eau lors des remaniements du jardin réservé
1865   déplacé à l'extrémité orientale de l'allée des orangers
1992 : 12 mai entre au Louvre
Description :
H. 2,60 ; L. 2,10 ; P. 0,95. Critique que nous ne partageons pas par David d'Angers : "Il a l'air de faire la roue. On ne combat pas son ennemi de profil. Il est tellement mal posé, placé ainsi, qu'il serait renversé par le moindre attouchement. L'homme et le serpent devaient se rouler par terre. Tous les membres semblent être de bois. On ne voit pas, dans les muscles, la volonté de la vie ; cette volonté n'est visible que par le mouvement et l'expression des plans de fibres. La mer n'exprime la puissance que quand elle est en mouvement, en courroux", carnet 7, 1829-30.
Expositions :
1824, Paris, Salon, n°1769
Oeuvres en rapport :
1814, Paris, Salon, n° 1013, plâtre Autre exemplaire en bronze acheté par le roi d'Angleterre Georges IV, placé à Kew Gardens
Source :
Documentation du département des sculptures du Louvre, dossier LL 325
Bibliographie :
1958, Bruel, André, Les carnets de David d’Angers, Paris, Plon, deux volumes, t. I, carnet 7, 1829-1830, p. 69.
1986, Bresc-Bautier, Geneviève, Pingeot, Anne, Sculptures des jardins du Louvre, du Carrousel et des Tuileries, Notes et Documents des Musées de France, n° 12, Paris, RMN, 2 vol., t. II, n° 34, p. 40-41
1998, Musée du Louvre. Département des sculptures. Sculpture française II – Renaissance et Temps modernes, 2 vol. Paris, RMN, sous la direction de Jean-René Gaborit, par Geneviève Bresc-Bautier, Isabelle Leroy-Jay Lemaistre, Guilhem Scherf, p. 112
Identifiant :
9008
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 1er arr., jardin des Tuileries
Localisation actuelle
Ile-de-France, Seine, Paris, musée du Louvre