Monument à Aristide Briand, ou La Pierre du souvenir


Date : 1933
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue ; bas-relief
Matériaux :
bronze ; pierre
Sculpteur(s) :
Beaufils, Armel (Rennes 1882 - Saint-Brieuc 1952)
Personnage(s) représenté(s) :
Briand, Aristide (Nantes 1862 - Paris 1932)
Fondeur :
Rouard H. (? - ?)
Inscriptions :
sur la stèle, à l’avant : IL VOULUT POUR NOUS / LA PAIX ; à droite : ARISTIDE BRIAND
sur la stèle, à gauche : 1862-1932 ; à l’arrière : JAMAIS JE N'AURAIS EU CET IDEAL / SI JE N'AVAIS EU LA FOI DU CELTE. ARISTICE BRIAND
sur la terrasse de la statue, sceau du fondeur : H. ROUARD FONDEUR PARIS
Historique :
1932 : à la mort d’Aristide Briand, plusieurs projets de monuments apparaissent simultanément en divers endroits de France. Les Bleus de Bretagne, dont Briand avait été le président d’honneur, décident de lui rendre hommage et confient leur projet à Armel Beaufils. Le conseil général vote une subvention de 5 000 francs tandis qu’une souscription est lancée dans toute la Bretagne.
1933 : le monument est placé en bordure de plage, face à l’île Milliau où A. Briand venait se retirer chaque été.
1933 : 3 septembre, inauguration présidée par Paul-Boncour, successeur de Briand au ministère des Affaires étrangères et à la Société des Nations. Elle a un retentissement national par la radiodiffusion d’un grand discours dans lequel le ministre réaffirme la politique de paix. La portée politique de l’événement et du monument attise la colère des partis d’opposition. Quelques temps avant la cérémonie, le sculpteur avait reçu des menaces de destruction de la part de l’Action française.
1933 : 7 octobre et 10 novembre, malgré les mesures de surveillance, le monument est victime de deux attentats ; le bas-relief est mutilé à coups de marteau. Les Bleus de Bretagne obtiennent des Beaux-Arts la commande d’une réplique du grand médaillon.
1934 : janvier, ce nouveau portrait est réalisé aux frais de l’Etat et déposé au musée de Nantes.
Description :
Stèle granit rose : H. 5 ; L. 1,37 ; P.  1,23 ; jeune garçon bronze, H. 2,54 ; L. 0,58 ; P. 0,51 ; bas relief pierre de Pouillenay,  H. 1,41 ; L. 0,85 ; P. 0,28 m.  De part et d’autre du monument se trouvent deux banquettes en granit décorées de filets de peche en méplat.
Oeuvres en rapport :
Nantes, musée des Beaux-Arts, Armel Beaufils, médaillon en pierre représentant Aristide Briand, 1934
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d'Orsay, photographie envoyée par Gilles Candar, 2000.
2002, Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945, thèse de doctorat, Rennes II, t. 4, cat. 23, p. 65-68
Bibliographie :
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 90,  283, 397, 507, 508, 516.
Identifiant :
1646

Localisation actuelle
Bretagne, Côtes-d'Armor, Trébeurden, face au 1, rue de Pors-Termen