Monument à Paul Deroulède


Date : 1927
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue ; relief
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Landowski, Paul (Paris 1875 - Boulogne-sur-Seine 1961)
Personnage(s) représenté(s) :
Déroulède, Paul (Paris 1846 - Paris 1914)
Historique :
1914 : lancement, en mars d’une souscription pour le monument à Paul Déroulède.
1919 : la proposition est envoyée au conseil municipal, en rappelant qu’un comité existe depuis de nombreuses années et qu’il a réuni les fonds nécessaires. Le sculpteur est choisi : Pallez.
1920 : la presse s’élève contre l’érection de la statue, critiquée du point de vue esthétique.
1921 : l’administration des Beaux-Arts étudie la maquette dans l’atelier du sculpteur. Des reproches sont faits en ce qui concerne la lourdeur du monument. Une nouvelle visite est organisée dans l’atelier de Pallez. Il a effectué quelques modifications conformément aux remarques faites lors de la réunion précédente. Mais l’administration rend un avis défavorable.
1923 : la presse s’étonne de l’absence de monument à Déroulède dans Paris.
1923 : juin, après avoir refusé la sculpture de Pallez, l’administration est invitée, en accord avec le comité, à choisir un nouveau sculpteur. En août, elle propose Landowski. De retour d’un voyage au Maroc, il accepte de réaliser le projet. Il doit se mettre en rapport avec Melle Déroulède. En novembre, il a terminé la maquette dont il est content et attend l’avis de l’administration des Beaux-Arts.
1924 : l’administration se rend chez Landowski pour l’examen des monuments à Déroulède et Paul Adam. Il doit élaborer un devis (89 500 F.). 
1924 : juin, le conseil municipal lui accorde une subvention de 20 000 F.
1925 : le conseil municipal, après délibération, autorise l’érection du monument square Laborde.
1927 : Landowski apporte quelques modifications voulues par Melle Déroulède : il ferme le poing de Déroulède. Mais cela ne lui convient pas. 
1927 : 20 novembre, le monument est inauguré dans l’agitation.
1933 : la statue subit un acte de vandalisme. Landowski réfléchit à la réalisation d’une statue en bronze, moins fragile que la pierre.
1933 : 6 janvier, le conseil donne son accord pour remplacer la pierre par le bronze.
1934 : Landowski apporte une modification : le poing de Déroulède est transformé en main ouverte, signe d’apaisement. Il agrandit le socle pour permettre des inscriptions supplémentaires.
1934 : 11 novembre, nouvelle inauguration.
1942-44 : refondu sous le régime de Vichy.
1949 : une nouvelle fonte est réalisée et réinstallée dans l’indifférence générale.
Description :
Bras gauche tendu et poing fermé. Sur l'exemplaire en bronze, Landowski remplace "le poing fermé, jugé trop agressif" par une main ouverte (Michèle Lefrançis 2009)
Oeuvres en rapport :
Bronze, 1934
Source :
Fonds Debuisson
Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, Conservation des Œuvres d'Art Religieuses et Civiles, dossier Déroulède
Documentation du musée d’Orsay
Bibliographie :
2009, Lefrançois, Michèle, Landowski. L'oeuvre sculpté, Créaphis éditions, p. 252-253.
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 64, 92, 147, 164, 278, 280, fig. 148, 479
Identifiant :
9477

Localisation actuelle
Ile-de-France, Seine, Paris, 8e arr., square Laborde