Monument aux artilleurs canadiens, ou Monument des 64000 morts de 1914-1918, ou Mémorial canadien


Date : 1936
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
ensemble
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Allward, Walter Seymour (Toronto, Canada 1876 - 1955)
Inscriptions :
sur le pilier gauche, à l’avant : A LA VAILLANCE DE SES FILS / PENDANT
LA GUERRE ET / EN MEMOIRE DE SES SOIXANTE / MILLE MORTS / LE PEUPLE CANADIEN / A ELEVE CE MONUMENT
sur le pilier droit, à l’avant : traduction en anglais
sur le pilier gauche sur le côté : 1918 - SOMME - St QUENTIN - BAPAUME - ROSIERES - ARRAS / MOREUILWOOD - AURE - AMIENS - DAMERY - ALBERT - SCARPE / DROCOURT - QUEANT - HIDENBURG LINE - EPEHY / CANAL DU NORD - SAINT-QUENTIN CANAL - BEAUVOIR / CAMBRAI -SELLE - VALENCIENNES - SAMBRE / GRANDE HONNELLE - MONS
sur le pilier gauche à l’arrière : FRERES D’ARMES / FRANCAIS ET BRITANNIQUE / LE CANADA SE SOUVIENT
sur le pilier droit, à l’arrière : WALTER ALLWARD / SCULPTOR AND / ARCHITECT
sur le pilier droit, sur le côté : YPRES - GRAVENSTAPLE - ST-JULIEN - FREZENBERG / BELLEWAARDE / FESTUBERT - GIVENCHY - 1916 ST ELOY - MOUNT SORREL - SOMME - BAZENTIN - POZIERES - FLERS - COURCELETTES - THIEPVAL - ANCRE HEIGHTS - ANCRE / 1917 ARRAS - VIMY - LACOULOTTE - ALRLEUX - SCARPE / SOUCHEZ- RIVER - MESSINES - YPRES - PILCKEM / LANGEMARK - MENINROAD / POLYGONWOOD / BROODSEINDE / POELCAPELLE / PASSCHENDAELE - CAMBRAI
Historique :
1920 : le gouverneur général du Canada autorise la création d’une commission nommée la Commission des champs de bataille nationaux. Un concours est ouvert pour la réalisation de huit monuments en France et en Belgique. En décembre, sur les cent soixante et un candidats, dix-sept sont retenus pour la finale.
1921 : en octobre, Allward est désigné comme vainqueur.
1922 : un contrat est signé avec Allward. En septembre, Hughes, brigadier général, ingénieur en chef de la Commission des champs de bataille nationaux et le lieutenant-colonel Ross, engagé comme architecte-paysagiste, proposent de réaliser un parc autour du monument qui préserverait les champs de bataille.
1923 : Allward, en collaboration avec Ross, réfléchit aux aménagements autour du monument. L’emplacement définitif est enfin choisi un an plus tard, le long de la crête de Vimy.
1926 : se termine un long débat sur la nature de la pierre.
1929 : les travaux sont bien avancés en ce qui concerne la sculpture du tombeau et les éléments architecturaux.
1931 : les sculptures à l’avant du monument peuvent être commencées. La réalisation des autres sculptures s’échelonne jusqu’en 1936.
1936 : inauguration le 23 juillet en présence de S. M. Édouard VIII et Albert Lebrun
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay
1982, relevé sur le terrain par l'équipe scientifique
Boulogne-Billancourt, documentation du musée des Années 30
2002, mars, Programme pour la conservation du patrimoine, Rapport d’analyse historique et d’investigation sur le Monument de Vimy.
2012, Garcia, Claire, La statuaire publique en France pendant l’entre-deux-guerres : réalités et enjeux, thèse de Doctorat, Paris Ouest Nanterre la Défense, cat., p. 5
Bibliographie :
1936, août, [s.n.], ”Le roi d’Angleterre et monsieur Albert Lebrun “, Exposition de 1937 des arts et techniques dans la vie moderne, n°4, p. 8
2006, Pietrzak, Karine, “Le mémorial de Vimy par Walter Seymour Allward (1925-1936) ou la sculpture au service de la commémoration “, Livraisons d’histoire de l’architecture, n°12, pp. 101-110
Identifiant :
1720
Localisation à l'origine
Hauts-de-France, Pas-de-Calais, Vimy, Crête de Vimy, chemin des Canadiens
Localisation actuelle
Hauts-de-France, Pas-de-Calais, Vimy, Crête de Vimy, chemin des Canadiens