Monument à Charles-Félix, roi de Sardaigne


Date : 1826
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue ; colonne ; relief
Matériaux :
marbre
Sculpteur(s) :
Cacciatori, Benedetto (Carrare, Italie 1794 - Carrare, Italie 1871)
Personnage(s) représenté(s) :
Charles-Félix de Piémont-Sardaigne, (Turin 1765 - Turin 1831)
Architecte :
Bard Noël (? - ?)
Inscriptions :
1/ ARVAM AGROS EFFUSE VASTANTEM REX KAROLUS FELIX DESCRIPTO ALVEO OPPOSITIS AGGERIBUS COERCUIT. ANNO MDCCCXXIII. OPTIMO ET PROVIDENTISSIMO PRINCIPI FOCUNATES
2/ REGI KAROLO FELICI R. VICTORI. AMED. T.R. KAROLI EMANN. IV CONSERVATORI FINIUM ET ARVORUM CIVITAS FOCUNATIUM AD MEMORIAM AUPICATISSIMI DIEI QUI FUIT I.III DUS AUG. A. MDCCCXXIIIQUO DIE PROVINCIAM AB ANNIS L. REGUM ASPECTU CARENTEM PRAESENTIA SUA EXHILARAVIT EREXIT
3/ QUAE AD PROVINCIAE TUTAMEN ET AD POPULARUM COMMODA PROVIDENTIA OPTIMI PRINCIPIS DECRETA SUNT IIS CURA ET SOLERTIA GASPARIS HIERRONYMIJOHANNIS F. ROGETI CHOLLEXI BONAPOLI. COMITIS EQUITIS MAURIT. MAGNA CRUCE SUMMI. MAG. REGNI NEGOTIIS INTERNIS DIRIGUNDIS CIVIS SUI AUCTORIS CONSILIOR OPTIMOR PERFECTIS PROBATIS LEATANTUR FOCUNATES
Historique :
Le monument est à l’initiative de l’administration de Faucigny.
1825 : 31 janvier, les plans et les devis pour le monument définitif sont acceptés. Ce monument commémore le passage de Charles-Félix en 1824 et l’endiguement de l’Arve. L’entrepreneur est Joseph Pellissier. Le projet comprend une statue colossale de S.M. le roi Charles Félix et sur l’une des faces du piédestal, un bas-relief représentant une allégorie de l’Arve
1826 : 9 février, des grilles sont placées autour du monument par le serrurier Dondeville et le 26 juillet, Jean Echorn (sculpteur) doit dorer les inscriptions et peindre les grilles
1826 : 22 août, le monument est édifié en hommage à celui qui a fait endiguer l’Arve
1942 : 9 août, le monument est restauré à l’occasion du centenaire du rattachement de la Savoie à la France. Le bas-relief est déposé à la mairie et est remplacé par une copie
Description :
H. 3 m. Le projet précise que la statue doit être vêtue d’un costume royal et porter dans sa main droite le bâton ducal. Mais la réalisation est différente : le costume est enrichi, le bâton de commandement est remplacé par un rouleau de parchemin. Le bas-relief représente une naïade assise, accoudée sur une urne d’où s’écoule de l’eau. Les initiales SM sont inscrites dans une couronne de laurier et de chêne. A droite est représentée la chaîne du Mont-Blanc. 
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée du Louvre
1999, Luis, Emmanuel, La sculpture des Grands Hommes en région Rhône-Alpes, Mémoire de D.E.A, Lyon
Bibliographie :
1996, Gardes, Gilles, Histoire Monumentale des deux Savoies, Mémoire de Montagne, Lyon, éditions Horvath
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 39

 
Identifiant :
1853
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Bonneville, rive gauche de l’Arve, entrée du pont, face au 22, avenue des Glières
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Bonneville, rive gauche de l’Arve, entrée du pont, face au 22, avenue des Glières