Monument au docteur Desault


Date : 1876
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
buste
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Iselin, Henri Fréderic (Clairegoutte, Haute-Saône 1825 - Clairegoutte, Haute-Saône 1905)
Personnage(s) représenté(s) :
Desault, Pierre Joseph (Vouhenans 1738 - Paris 1795)
Architecte :
Colard (? - ?)
Inscriptions :
sur le socle, sur une plaque : Porte du Temple de Mémoire / Ouvrez-vous / il l’a mérité / Il vécut assez pour sa gloire / Et trop peu pour l’humanité
Historique :
1835 : à l’initiative d’un groupe de médecins parisiens, une souscription est ouverte pour ériger à Lure un monument à la mémoire de Desault. Le roi Louis-Philippe donne les premiers louis. Le projet initial consiste en une statue en pied. La souscription menée sans vigueur ne remporte pas un grand succès.
1849 : la souscription est relancée par le maire de Lure. L’exécution de la statue est confiée à Iselin, sculpteur apprécié de la famille impériale. La statue en bronze atteint une hauteur de 3 m et son poids est estimé à 300 kg. Or la souscription n’a atteint que 1324 F., presque entièrement absorbée par les frais engagés par Iselin bien que ce dernier ne prenne aucune rétribution personnelle. Moulée en plâtre, prête à être envoyée à la fonte, la statue reste dans l’atelier du sculpteur attendant que les fonds nécessaires soient recueillis.
1855 : après avoir sollicité en vain une subvention à trois ministères, la commission luronne s’adresse à l’empereur Napoléon III, sans plus de succès.
1875 : la commission suggère au sculpteur de réduire son oeuvre des deux tiers. Après avoir d’abord refusé catégoriquement, Iselin accepte et réalise ce qui lui est demandé en quelques jours. L’architecte Colard s’occupe de la fonte du buste et de sa mise en place sur le socle de la fontaine située à proximité du tribunal.
1876 : 15 octobre inauguration en l’absence remarquée du sous-préfet dont la chaise reste vide. La fontaine est désaffectée plus tard.
1942 : la statue est déposée par l’occupant allemand et refondue, seule la plaque portant l’épitaphe est sauvée.
1988 : M. Girardot possédait le plâtre original et en fit don à la ville de Lure. Grâce à une nouvelle souscription, un nouveau buste en bronze est remis en place.
Description :
H. 1,20 m. Pour réaliser son oeuvre, Iselin s’est inspiré du portrait de Desaul peint par Cochin en 1788 et gravé par Cathelin en 1791. 
Source :
Fonds Debuisson
2002, 25 juillet, communication écrite de M. Juif, Maire-Adjoint de Lure
Bibliographie :
​2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 118, 146
Identifiant :
2180
Localisation à l'origine
Bourgogne-Franche-Comté, Haute-Saône, Lure, près du tribunal
Localisation actuelle
Bourgogne-Franche-Comté, Haute-Saône, Lure, devant le 64, avenue de la République