Fillette au chevreau


Date : 1926
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, scènes de genre
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Courbier, Marcel-Louis-Maurice (Nîmes 1898 - Paris 1976)
Historique :
1926 : le groupe est acheté par l’Etat et attribué à la ville de Nîmes par arrêté du 3 juin. La ville aurait participé à l’acquisition pour un montant de 1 500 francs.
1942 : une oreille du chevreau manquait depuis plusieurs années suite à une mauvaise manipulation et le bras de la jeune fille est brisé le 2 mars. Courbier fait recueillir le bras. Le conseil municipal décide la réparation le 22 avril estimée à 7000 F. dont se chargera Courbier.
1945 : le 5 septembre les quatre pattes du chevreau sont retrouvées cassées et une plainte est déposée le 7 septembre par le maire. Elles auraient été cassées lors d’une photographie prise par des soldats assis dessus à la Libération.
1946 : en novembre, un adjoint propose la réfection de l’oeuvre en bronze.
1947 : le chef de cabinet du maire demande que l’oeuvre soit mise ‘en lieu sûr à l’abri des regards du public”’ Elle aurait, semble-t-il, été déposée et entreposée dans les locaux municipaux.
1949 : une relance du ministère s’inquiète du devenir de l’oeuvre. Malgré cela, aucune trace écrite ou physique de l’oeuvre n’est retrouvée depuis cette date.
Description :
La jeune femme qui avait servi de modèle était connue à Nîmes pour ses opinions politiques..
Oeuvres en rapport :
Réduction en bronze, musée des Beaux-Arts de Nîmes, don 2003
Source :
Fonds Debuisson
1994, Base Palissy, ministère de la Culture
1994, Bekouche-Demailly, Marie Claude, Les monuments publics de Nîmes 1900-1990, mémoire de maîtrise, Montpellier III, pp. 17-18
2003, 14 février, communication écrite de M. Vazeilles, Nîmes, Archives municipales
Identifiant :
2541
Localisation à l'origine
France, Occitanie, Gard, Nîmes, jardins de la Fontaine