Fontaine


Date : 1857
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, fontaine
Type d'oeuvre :
fontaine
Matériaux :
fonte de fer
Architecte :
Monnet Ignace (?-1871) (? - ?) ; Ducel (? - ?)
Historique :
1857 : la compagnie des chevaliers tireurs décide d’affecter des fonds inutilisés à la réalisation d’une oeuvre d’utilité publique. Le conseil communal décide d’établir sur la place de l’Hôtel-de-Ville une fontaine monumentale qui perpétuera le souvenir de la compagnie. La somme de 4 000 livres versée par les chevaliers tireurs couvre le corps du monument et la ville accepte les frais occasionnés par la construction du bassin, 1 907,50 F. Ce monument devenait réalisable dans une ville dotée, depuis peu, d’un réseau d’eau. L’architecte réalise plusieurs projets et le choix du conseil municipal se porte finalement sur une reproduction de la Diane de Gabiès, réalisée par la maison Ducel à Paris. Le bassin réalisé par Joseph Lacombe est terminé au mois de février. Dès la fin de l’année, une balustrade établie par le serrurier François Jaccoud vient parachever le monument.
1862 : Collomb, ancien capitaine de la compagnie des chevaliers tireurs, rappelle au maire que l’inscription ‘Don de la compagnie des chevaliers tireurs d’Annecy’ devait figurer sur la fontaine. Deux ans plus tard une plaque en bronze est apposée.
1942 : cette fontaine est le cadre d’un incident retentissant : le service d’ordre légionnaire y précipite le comte François de Menthon, résistant de la première heure, ce qui suscite l’indignation générale.
1943 : la statue est remplacée par une statue de Jeanne d’Arc et réinstallée square de la Victoire-de-Stalingrad.
Source :
Fonds Debuisson
Annecy, Archives municipales, 4N1 (26-27) 1256
Identifiant :
2680
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, place de l'Hôtel-de-Ville
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, square de la Victoire-de-Stalingrad