Monument à Virginie Hériot


Date : 1936
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
haut-relief
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Bénard, Raoul (Elboeuf 1881 - Hendaye 1961)
Personnage(s) représenté(s) :
Hériot, Virginie (Le Vésinet 1893 - ? 1932)
Inscriptions :
sur le socle devant : VIRGINIE / HERIOT
Historique :
1936 : le monument est élevé par les soins du Yacht club de France en collaboration avec la Société des Régates
1944 : la jetée et le monument subissent des dégâts dus à une explosion de dispositifs de mines posés par les forces de l’Occupation au moment de leur évacuation. A la Libération, après la réfection de la jetée, pour des raisons esthétiques mais aussi par déférence pour la mémoire de la grande navigatrice, la ville prend l’initiative de remettre en place le monument. Une restauration provisoire en plâtre teinté est réalisée par Emile Patras.
1948 : 14 juin, le monument est remis au public. Par la suite, Raoul Bénard réclame son droit légitime à la réfection de l’oeuvre qu’il avait créée et fait supprimer les réparations provisoires.
1951 : l’intervention de Raoul Bernard coûte 250 000 francs, financés pour moitié par M. de Saint-Senoch, le fils de Virginie Hériot.
Description :
H. 3,51 m. Le monument est en pierre de Pouilleney rose.
Source :
Fonds Debuisson
Bases Mérimée, Base Palissy, ministère de la culture
2003, 16 juin, communication écrite, avec photographie, de M. Cadiou, Maire-adjoint délégué à la Culture, Cannes
Cannes, Archives municipales, 22W96, 28W45, 9Fi198 ; La Mémoire publique de Cannes “Plaques et Monuments”, Cannes-Université, Atelier Archives
Bibliographie :
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 511
 
Identifiant :
2991
Localisation à l'origine
France, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alpes-Maritimes, Cannes, jetée Albert-Edouard
Localisation actuelle
France, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alpes-Maritimes, Cannes, jetée Albert-Edouard