Monument au bailli de Suffren


Date : 1819
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
marbre
Sculpteur(s) :
Ruxthiel, Henri Joseph (Lierneux (Belgique) 1775 - Paris 1837) ; Callamard, Charles-Antoine (Paris 1769 - Paris 1815)
Personnage(s) représenté(s) :
Pierre André de Suffren (château de Saint-Cannat 1729 - Paris 1788)
Historique :
1810 : Napoléon Ier veut sur le pont de la Concorde huit statues de généraux morts au champ d'honneur.
1815 : Louis XVIII substitue à son projet quatre ministres, quatre généraux, quatre marins
1815 : 4 janvier, Callamard (prix de Rome 1797) reçoit celle du bailli de Suffren, pour 15 000 F
1815 : suicide de Callamard qui n'a pas commencé.
        : commande à Ruxthiel (prix de Rome 1809) pour 15 000 F
1828 : les huit statues dont érigées sur le pont. H. 4 m, 10 tonnes chacunes = danger.
1832 : Louis-Philippe les fait porter au château de Versailles désormais consacré "A toutes les gloires de la France" et placer dans la cour de marbre.
1936 : dépôt de Colbert, Duquesne et Suffren à l'Ecole navale de Saint-Pierre Quibigono.
1944 : Suffren est endommagé par les bombardements
1972 : transport à Brest, Ecole navale
2018 : restauraton
Oeuvres en rapport :
Marius Montagne, statue bronze, 1865, Saint-Tropez
Source :
internet consulté 17.12.2019 : ecole-navale.fr (avec image)
Bibliographie :
1921, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française au Dix-neuvième siècle, Paris, Honoré Champion, quatre volumes, t. IV, p. 219
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 36, 38, 52, 190, 231, 303


 
Identifiant :
9819
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Seine, pont de la Concorde
Localisation actuelle
France, Bretagne, Finistère, Brest, Ecole navale