Asie


Date : 1986
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, allégories de notions abstraites
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
fonte de fer
Sculpteur(s) :
Falguière, Alexandre (Toulouse 1831 - Paris 1900)
Fondeur :
Denonvilliers (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe à gauche : Falguière 1878 ; à droite : DENONVILLIERS ET FILS A SERMAIZE SUR SAULX
Historique :
1877 : 30 juillet, commande du modèle pour 5000 F par Jean-Baptiste Krantz, sénateur, commissaire général de l'exposition universelle de 1878 pour la terrasse d'honneur du palais du Trocadéro de Gabriel Davioud créé pour la première exposition universelle de la République. Approbation du ministre de l'agriculture et du commerce dont le budget est concerné. 5000 F payables par tiers. Modèle en terre livré le 1er octobre, modèle en plâtre, le 1er décembre 1877.
1878 : 10 mars, commande à Denonvilliers et fils de la traduction en fonte de fer de 1ère qualité, 3000 F
1878 : 25 avril, la mise en place doit être effectuée sous peine d'astreinte de 50 F par jour : "Les grèves ne seront pas admises comme cas de force majeure". Réception provisoire. Délai de garanti 6 mois.
1935 : destruction de la partie centrale du palais du Trocadéro de Davioud en vue de la future exposition universelle de 1937.
1935 : 2 décembre "En route pour le dépôt" (Comoedia)
1938  : les six allégories des continents sont envoyées à Nantes à la demande de M. Pageot, député- maire socialiste de Nantes.
1939 : 6 janvier, érection prévue devant le palais du Champ de Mars construit en 1938 par Emile Maigrot.
1939 : octobre, placées sur des socles cubiques tous les 30 mètres.
1963 : mars, statues enlevées pour ne pas déparer les Floralies internationales et avant l'inauguration de cinq ponts sur la Loire et de l'autoroute. Le Champ de Mars est transformé en parking. Les six allégories sont envoyées à la décharge, entre le terrain de l'usine des eaux de la Roche et la route des Mauves.
Au bout de dix ans la presse s'émeut, sans succès. AP reçoit au Louvre les coupures suivantes :
1973 : 15 juin, "Les continents à la dérive", Presse-Océan, Paul Meriau,
1977 : 2 juin "Déesses à la décharge, Daniel Hillion.
1978 : 24 juillet, "Six continents en quête de hauteur", Presse-Océan, signé A.P.D.
1980 : "Des statues avec... ou sans statuts". Les Continents sont demandés pour le futur musée d'Orsay.
Ce qui est désiré devenant désirable, Paris fut accusé de piller la province.
1982 : novembre, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud tirées de la décharge sont placées à même le sol devant la Bourse de commerce de Nantes à l'occasion de l'exposition "Nantes et les Amériques".
1984 : devant la menace de payer la restauration des oeuvres abandonnées depuis plus de vingt ans, la ville de Nantes qui s'en croyait propriétaire, accepte de laisser partir pour le futur musée d'Orsay les six Continents, en échange d'un tableau de Sisley, Printemps pluvieux, déposé par le musée d'Orsay au musée des Beaux-Arts de Nantes et de deux sculptures en pierre de 1935, Magellan devenu Henri le Navigateur et l'amiral du Chaffault dépôts du FNAC.
1985 : 30 mai, échange effectué.
1986 : attribué au musée d'Orsay par le Fonds national d'Art contemporain : inventorié RF 3747.
Les six continents restaurés aux frais de l'Etat à la fondation de Coubertin à Saint-Rémy-les-Chevreuse,  peints couleur bronze alors qu'ils étaient dorés à l'origine, sont alignés sur le parvis.
1986 : décembre, inauguration du musée d'Orsay. Les Continents sont repeints régulièrement pour éviter la rouille du fer.
Description :
H. 2,18 ; L. 1,57 ; P. 1,54 m. Adossée à deux éléphants, elle tient un dieu à trois faces. Seule avec l'Europe à n'être pas pieds nus.
Oeuvres en rapport :
Figure de dos sur le tableau de Hawkins, Tour Eiffel vue du Trocadero, Paris, musée d'Orsay RF 1983-103 1902, Paris, Ecole des Beaux-Arts, Exposition Falguière, n° 47, L'Asie, figure pour la cascade du Trocadéro. 1922, 27 octobre, vente publique, n° 24 (100 F) Sur le balcon du palais du Trocadéro de 1878, de gauche à droite : Europe (Schoenewerk) ; Asie (Falguière ; Afrique (Delaplanche) ; Amérique du Nord (Hiolle) ; en retour à gauche Océanie (Moreau) ; à droite (Amérique du Sud (Millet)
Source :
Documentation du musée d'Orsay, dossier RF 3747
Archives nationales : F/21/35 ; F/21/2404-2407 ; F/21/3338 ;  F/12/3338
Nantes, Archives municipales : 1 M 446
Bibliographie :
1878, L'Illustration, I. p. 288-289.
1986, Pingeot, Anne, « Dispersion puis reconstitution d’un fonds : les sculptures ornant le Palais du Trocadéro », La sculpture au XIXe siècle. Une mémoire retrouvée. Les fonds de sculpture. Rencontres de l’Ecole du Louvre, Grand Palais 21-25 avril 1986, Paris, La Documentation française, p. 299-306.
1986, Pingeot, Anne, Le Normand-Romain, Antoinette, de Margerie Laure, Musée d’Orsay. Catalogue sommaire illustré des sculptures Paris, RMN, p. 153 (photographie à l'envers)
1988, Pingeot, Anne, 1878 : la 1ère Exposition Universelle de la République, Carnet Parcours du Musée d’Orsay, n° 14.
2008, Pingeot, Anne, « Scandales (sculptés) au musée d’Orsay », Fontes, n° 71 décembre, p. 17-18.
2016, Gaillard Alain, "Le voyage à Nantes des statues des Cinq Continents", Bulletin de la Société Archéologique et Historique de Nantes et de Loire-Atlantique, t. 151, p. 383-409.
Identifiant :
9850
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 16e arr., Palais du Trocadéro de 1878
Localisation actuelle
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 7e arr., musée d'Orsay, parvis du musée d’Orsay