Monument à Louis XVI


Date : 1823
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Molknecht, Dominique (Greden, Autriche 1793 - Paris 1876)
Personnage(s) représenté(s) :
Louis XVI, (Versailles 1754 - Paris 1793)
Inscriptions :
sur le piédestal, face principale, dans un encart : A LOUIS XVI / ERIGE EN 1823 / RESTAURE EN 1856 / ET POUR LE 24 7BRE 1942 ; au-dessous : JE PARDONNE / AUX AUTEURS DE MA MORT / JE PRIE POUR / QUE MON SANG / NE RETOMBE PAS / SUR LA FRANCE
sur le piédestal, à droite : EN SOUVENIR / DE / TOUTE LA VENDEE / MARTYRE ET HEROIQUE
sur le piédestal, à l’arrière : O VOUS / QUE NOUS COMMEMORONS / GARDEZ CHEZ VOS FILS / LA FOI / L’UNION / LA PAIX ; à l’arrière, à droite : RESTAURE PAR DUPRE 1942
sur le piédestal, à gauche : A LA MEMOIRE / DES 4500 LOROUSAINS / NOS AIEUX / TOMBES AINSI QUE LE ROI / POUR LA RELIGION / POUR LA FRANCE
Historique :
1821 : Dominique Molknecht est nommé sculpteur municipal de la ville de Nantes. A ce titre, il est chargé de réaliser une première statue de Louis XVI pour la Colonne Louis XVI édifée par l’architecte Mathurin Crucy. Dans le même temps, le préfet de la Loire-Inférieure lui commande une seconde statue pour la commune du Loroux-Bottereau dont la position, au coeur de la Vendée militaire, constitue un emplacement symbolique pour la propagande légitimiste. Le sculpteur exécute ces deux oeuvres simultanément.
1823 : l’inauguration précède de quelques mois celle de Nantes qui a lieu le 14 septembre à l'occasion du passage de la duchesse d'Angoulême. Ce Louis XVI est alors la première statue du roi que la Restauration inaugure en France.
1831 : juillet, des soldats de Louis-Philippe tentent de renverser la statue qui est défigurée ; un bras est arraché.
1856 : elle n’est restaurée qu’à cette date sur l’initiative du maire qui fait poser une grille de protection autour du monument. Mais de nouveaux actes de vandalisme sont perpétrés contre la statue qui demeure abîmée et sans bras.
1942 : lors d’une seconde restauration, de nouvelles inscriptions sont gravées sur le socle tandis que l’on retire la grille d’entourage.
1975 : au mois de décembre, la statue est renversée. Elle est relevée et couverte d’un enduit de protection.
1993 : elle est déposée pour de nouveaux travaux.
1994 : 11 mars, arrêté de classement au titre des monument historique. Afin d’éviter de nouvelles dégradation, la municipalité et l’Etat prennent la décision de la remplacer par une copie en mortier synthétique. L’oeuvre originale est mise à l’abri dans les locaux du syndicat d’initiative.
1995 : 10 février, mise en place du monument de substitution
Description :
H. 4,92 dont statue H. 2,79, piédestal H. 1,18 ; L. 1,18 ; P. 1,80 et socle H. 0,95 ; L. 1,90 ; P. 1,90 m. Le monarque, vêtu du manteau royal tient un parchemin déroulé - son testament - qu’il présente devant lui. Il tient ainsi son testament et la palme des martyrs et lève les yeux au ciel.
Expositions :
1821, Nantes, vestibule de la préfecture de Nantes
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée du Louvre
2002, Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945, thèse de doctorat, Rennes II, t. 4, pp. 231-234
Identifiant :
3626
Localisation à l'origine
Pays-de-la-Loire, Loire-Atlantique, Le Loroux-Bottereau, place Saint-Jean
Localisation actuelle
Pays-de-la-Loire, Loire-Atlantique, Le Loroux-Bottereau, place Saint-Jean