Monument à Pierre et Ernest Michaux


Date d'inauguration : 1894
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Houssin, Edouard (Douai 1847 - Paris 1917)
Personnage(s) représenté(s) :
Michaux, Ernest (Bar-le-Duc 1842 - Bar-le-Duc 1882) ; Michaux, Pierre (Bar-le-Duc 1813 - Paris 1883)
Architecte :
Demoget Ch. (? - ?) ; Siot-Decauville (? - ?)
Inscriptions :
à l’avant du socle: A / PIERRE ET ERNEST / MICHAUX / INVENTEURS / ET PROPAGATEURSS DU / VELOCIPEDE A PEDALE / ET DU CYCLOMOTEUR / LES CYCLISTES DE FRANCE / RECONNAISSANTS / INDUSTRIE TRAVAIL / DEMOCRATIE / 30 SEPTRE 1894 / ERIGE PAR SOUSCRIPTION PUBLIQUE
sur le côté droit de la fontaine : L'AN 1894 SOUS L'ADMINISTRATION DE MR CH. BUSSELOT MAIRE ET AVEC LE CONCOURS DU COMITE PARISIEN PRESIDE PAR MR PIERRE GIFFARD, L'ANCIENNE FONTAINE A ETE RESTAUREE ET AGRANDIE POUR RECEVOIR LE MONUMENT DE P. ET E. MICHAUX
Historique :
Comité formé à l'initiative de Ricaudy, rédacteur sportif à L'Evénement, présidé par Pierre Giffard, direcfeur du Petit Journal, avec P. Rousseau, directeur du quotidien Vélo, M. Martin, directeur du Vélo Sport, F. Gébert directeur de la revue Sport vélocipédique, Roquebert, président de l'Association syndicale des journalistes vélocipédiques et rédacteur en chef de l'Echo des sports, F. Thévin, secrétaire général de l'ASJV société de vélocipédistes, Ch. Bivort, éditeur de l'Industrie vélocipédique, Meyland rédacteur au XIXe siècle, G. Thomas, président d'honneur de l'Union vélocipédique de France.
Le comité lance une souscription publique, demande l'autorisation et une subvention au maire de Bar-le-Duc
1893 : statue commandée à Edouard Houssin. Premier projet, buste sur un socle de 2,20 m
1893 : 13 mars, le maire de Bar-le-Duc fait valoir devant son conseil municipal, le devoir patriotique d'élever un monument à l'inventeur du pédalier tandis que les Allemands en élèvent un au baron de Drais inventeur de la draisienne (1817). La ville votre 500 F et assure l'aménagement.
1893 : 9 avril, devis de l'architecte municipal Ch. Demoget de 4300 F ( socle et travaux).
Grâce aux fêtes la souscription atteint 5583,80 F
1894 : 31 janvier, présentation des plans et dessins. Houssin offre gracieusement son modèle mais n'aura pas assez d'argent pour venir à l'inauguration. 
Moulage d'un vieux vélocipède "le plus bas possible et à deux roues à peu près égales" demandé à Henri Michaux par Pierre Giffard pour le confier au sculpteur
1894 : 3 avril, décrêt du ministre de l'Intérieur autorisant l'érection
1894 : août, fonte du monument par Siot-Decauville
1894 : 29 septembre - 1er octobre, inauguration avec fête et organisation de nombreuses courses dotées de prix
1942 : bronze refondu sous Vichy
1953 : 19 juillet, inauguration de la réplique fondue d'après le plâtre par la maison Pierson de Vaucouleurs. Légère modification de la position des roues.
Description :
La statue repésente le génie du vélo, lui-même moulé sur un vélo authentique "vingt ans avant l'invention de Duchamp" (Catherine Chevillot, 2008, p. 399) . Le monument est placé dans la niche d'une fontaine monumentale de 1756, ornée de pilastres à chapiteaux sculptés, avec fronton aux armes de la ville.
Source :
Fonds Debuisson
Paris, Archives nationales, Meuse, dossier blanc F1cI 159
Documentation du musée d’Orsay, photographies Laure de Margerie (classées 85 AP 269-5 et 6) et Catherine Chevillot 95 CCh 27-12
Bibliographie :
2008, Chevillot, Catherine, « Hommage au vélocipe», La sculpture au XIXe siècle. Mélange pour Anne Pingeot, Paris, Nicolas Chaudun, p. 394-401
Identifiant :
3827
Localisation à l'origine
France, Grand-Est, Meuse, Bar-le-Duc, croisement des rues Maginot et du Bourg
Localisation actuelle
France, Grand-Est, Meuse, Bar-le-Duc, croisement des rues Maginot et du Bourg