Monument à Casimir Péret et aux morts du 4 décembre 1851


Date : 1907
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
buste ; statue ; médaillon
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Injalbert, Jean-Antoine (Béziers 1845 - Paris 1933)
Personnage(s) représenté(s) :
Péret, Casimir (Béziers 1801 - en mer 1855)
Inscriptions :
sur le médaillon : Injalbert 1906
sur la colonne : Injalbert invenit et sculpsit 1906 1907
sur la droite de la base carrée : A CASIMIR PERET / AUX MORTS ET AUX BLESSES / DU 4 DECEMBRE 1851 / AUX 3200 PROSCRITS / DE L’HERAULT
à l’arrière du monument : Ce monument a été érigé par souscription publique et démocratique et inauguré le 24 mars 1907
Historique :
1879 : la ville désire élever une statue de la République sur une des places de la ville. L’exécution est confiée à Injalbert, les frais étant couverts par une subvention municipale et une soucription publique.
1882 : l’idée d’une plaque commémorative portant les noms des victimes du coup d’Etat est lancée à l’occasion du banquet donné par les victimes. Le projet est refusé par la préfecture, considéré comme dépourvu de tout caractère artistique et peu digne de l’importance de la cité. Casimir Péret, le républicain héroïque, déporté en Guyane pour avoir pris la tête de la résistance au coup d'Etat de 1851 était mort noyé au cours d'une tentative d'évasion.
1904 : Injalbert propose d’installer le buste sur le plateau des poètes. P. Paget propose même l’érection du buste de la République au plateau des poètes et celui de Peret place de la Révolution et fixe une date d’inauguration.
1905 : un comité se forme présidé par Antoine Moulin (père de Jean Moulin) et une souscription est ouverte. Le Conseil général accorde une subvention de 4 000 F.
1907 : la ville accorde une subvention de 2 000 F.
1907 : 24 mars, inauguration du monument
1942 : la figure féminine est refondue sous le régime de Vichy.
1978 : la colonne est déplacée pendant les travaux de la place puis remontée. La mosaïque réalisée d’après un projet d’Injalbert est détruite.
2015 : novembre, appel aux dons de la municipalité de Béziers pour sa reconstitution.
2016 : 1er juillet, monument re-inauguré après restauration par le sculpteur Olivier Delobel
Description :
H. 6 m. La femme en pied représente la Résistance et le buste est une allégorie de la République.
Oeuvres en rapport :
1904, Béziers, musée des Beaux-Arts, buste, terre cuite ; La Résistance, esquisse
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d'Orsay
1985, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
1991, Base Palissy, ministère de la Culture
1995, Forjat, Sophie, La sculpture dans l’espace public à Béziers de 1870 à nos jours, mémoire de maîtrise, Montpellier III, p. 68-70
Bibliographie :
1991, Vanderspelden, Jean-Pierre, Jean-Antoine Injalbert, statuaire, 1845-1933, Béziers, musée des Beaux-Arts
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 65, 266
 
Identifiant :
4240
Localisation à l'origine
France, Occitanie, Hérault, Béziers, place de la Révolution
Localisation actuelle
France, Occitanie, Hérault, Béziers, place de la Révolution