Monument à Rabelais


Date : 1880
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
marbre
Sculpteur(s) :
Dumaige, Etienne-Henri (Paris 1830 - Saint-Gilles-Croix-de-Vie 1888)
Personnage(s) représenté(s) :
Rabelais, François (La Devinière près de Chinon, Indre et Loire 1494 - Paris 1553)
Inscriptions :
sur le socle : FRANCOIS / RABELAIS
sur la plinthe à l'avant : MIEULX EST DE RIS QUE DE LARMESESC...PRE / POUR CE QUE RIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME
Historique :
1878 : 28 septembre règlement du concours national ouvert aux sculpteurs français pour ériger un pendant au Descartes de Nieuwerkerke à Tours, H. 2,60 + plinthe de 0,21. 1er prix : 5000 F ; 2e, 3000F ; 3e. 2000 F. Le marbre fourni par la ville sera exécuté sous la surveillance du lauréat pour 5000 F maximum et avant le 1er août 1879.
1878 : 6 décembre, le jury (sculpteurs : Augustin Dumont, Eugène Guillaume, Gabriel-Jules Thomas, Henri Chapu, Antonin Mercié, Eugène Delaplanche, Alexandre Falguière, Alexandre Schoenewerk, Amédée Doublemard ; critiques : Paul Mantz, Anatole de Montaiglon ; politiques : le député-maire de Tours, ses adjoints, le directeur de l'école municipale de dessin conservateur du musée et secrétaire du jury), se prononce après examen des maquettes exposées à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris pendant cins jours, de façon anonyme (monogramme ou citation)
1880 : 25 juillet, inauguration lors d’une grande fête publique.
Description :
Les trois lauréats ont représenté Rabelais en curé de Meudon (soutane et calot) plutôt qu'en docteur de médecine.
Expositions :
1880, Paris, Salon, n° 6290
Oeuvres en rapport :
Tours, musée des Beaux-Arts : Maquette 1/5e de l'exécution définitive, plâtre teinté terre cuite, H. 0,56 ; L. 0,198 ; P. 0,195, CASTIGAT RIDENDO MORES, Inv. 878-1-1 Modèle aux 2/3, plâtre patiné avec marques de mise aux points, exposé au Salon de 1880, H. 2,10 m, DUMAIGE 1880, Inv. 888-1-1 Maquettes des deux autres lauréats du concours : 2e, Jean-Paul Aubé H. 0,73 ; L. 0,29 ; P. 0,215, LA PAROLE EST DONNEE A TOUS MAIS A PEU LA SAGESSE _ PANTAGRUEL, Inv. 878-1-2 ; 3e Louis Albert-Lefeuvre, H. 0,67 ; L. 0,27 ; P. 0,25 sur la plinthe devant : "DIRE LA VERITE ET EVITER LE FAGOT" Inv. 878-1-3 Sancoins, Centre artistique Jean Baffier, deux maquettes d'Hubert Louis-Noël, H. 0,59 ; L. 0,23 ; P. 0,22 sur la plinthe : VERITAS, Dépôt des Amis du Vieux Chinon, Inv. D. 2012.0.004 et H. 0,80 ; L. 0;28 ; P. 0,24, LOUIS NOEL 1878, Dépôt du musée des Beaux Arts d'Orléans, D. 2012.0.001 postérieure au concours (s'inspire des finalistes ?)
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d'Orsay, photographies 79 ALN 46 ; Florence Tunc 1980 ;
Archives nationales, F1CI 151, érection autorisée par décret du 28 septembre 1878
1984, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2002, 5 février, communication écrite de M. Porhel, Tours, Archives municipales
Bibliographie :
1881, L'Illustration, I, p. 394 (88 AP 288-4)
1916, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. II, p. 238-239
2015, Chambrion Matthieu, Statues dans la ville. Un musée à ciel ouvert en Centre-Val de Loire, Cahiers du Patrimoine 110, Inventaire général du patrimoine culturel, Lyon, éditions Lieux Dits, p. 34, 35, 156, n° 67-70 et 74, p. 154-157.

 
Identifiant :
4386
Localisation à l'origine
France, Centre-Val de Loire, Indre-et-Loire, Tours, square Rabelais
Localisation actuelle
France, Centre-Val de Loire, Indre-et-Loire, Tours, place Anatole-France