Monument à Racine


Date : 1827
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
marbre
Sculpteur(s) :
David d'Angers, Pierre-Jean (Angers 1788 - Paris 1856)
Personnage(s) représenté(s) :
Racine, Jean (La Ferté Milon 1639 - Paris 1699)
Inscriptions :
sur le socle : P. J. DAVID 1828.
Sur le cippe portant une lampe antique et une couronne de lauriers sont gravés les titres :
ATHALIE - ESTHER / PHEDRE - IPHIGENIE / MITHRIDATE - BAJAZET / BERENICE - BRITANNICUS / LES PLAIDEURS / ANDROMAQUE - ALEXANDRE LE GRAND / LES FRERES ENNEMIS
 
Historique :
1819 : 12 mars, commande provoquée par François Grille, chef du bureau des Sciences et des Beaux-Arts au ministère de l'Intérieur - et compatriote de David d'Angers - de la statue de Racine ; arrêté signé par le  duc Decazes, 12 000 francs. Localisation future non précisée.
1820 : le sous-préfet annonce au maire que le roi fait don à la ville d’une statue de Racine, en échange des frais d’emballage et de transport, soit 222,75 francs.
1822 : le plâtre étant achevé, un marbre est accordé à David
1824 : la statue est achevée 
1828 : 25 avril, le sous-préfet avise le maire que la statue terminée va être expédiée. Le conseil général vote une somme de 4 000 francs pour construire un piédestal et un abri demandé par le sculpteur
1828 : 13 août, David d'Angers au maire de la Ferté-Milon : "La qualité du marbre dont j'ai du me servir se détruit promptement à l'air"
L'édicule de "style grec" est achevé en cinq ans grâce à une souscription publique. 
1830 : le montant accordé par le conseil général n’est pas suffisant pour couvrir les dépenses. Les sociétaires de la Comédie française donnent 1000 F.
1833 : après de nombreuses difficultés de financement, c’est finalement le préfet de la Seine qui offre 500 F pour combler les dépenses.
1833 : 29 septembre, inauguration en présence de l'auteur.
1932 : le monument est inscrit à l’Inventaire supplémentaire (protégé au titre des monuments historiques).
1991 : pour éviter que sa détérioration ne se poursuive, le marbre est placé au musée Racine.
2003 : il est remplacé par une copie en pierre due à M. Druet. 
Description :
H. 2 m. Racine, debout, nu, drapé à l'antique, méditatif tient des tablettes dans la main gauche. Sa main droite tient un stylet et la draperie.
Expositions :
1827, Paris, Salon, n° 1082 - Racine ; statue en marbre (M. I.)
Oeuvres en rapport :
1822, Paris, Salon, modèle en plâtre, n° 1389 Dessins Bronze fondu sur l’esquisse, Paris, musée du Louvre, don en 1900 par Robert David d’Angers, n° 1007 Esquisse et modèle en plâtre, Angers, musée David d’Angers. Marbre d'après cette esquisse réalisé par David d'Angers et offert par lui à M. Kestner de Thann
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée du Louvre
Bouloy, Philippe, Picardie, service régional de l’Inventaire
1986, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2004, mars, communication écrite de M. Royer, responsable du musée Racine de la Ferté Milon
Bibliographie :
1911, Inventaire général des richesses d’art de la France, Province, Monuments civils, t. IV, Paris, éditions Plon, p. 9-10
1916, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. II, p. 65.
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 43, 78, 181, 197, 227, 239, 269, 289, 292, 293, 422, 504, fig. 255, 513, 536.

s.d., Graines d’histoire : la mémoire de l’Aisne, Laon, Ed. du Point-du-Jour, n° 12
Identifiant :
4390
Localisation à l'origine
Hauts-de-France, Aisne, La Ferté-Milon, Hôtel-de-Ville
Localisation actuelle
Hauts-de-France, Aisne, La Ferté-Milon, entrée du musée