Monument à Rameau


Date : 1878
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Guillaume, Eugène (Montbard, Côte-d'Or 1822 - Rome 1905)
Personnage(s) représenté(s) :
Rameau, Jean-Philippe (Dijon 1683 - Paris 1764)
Architecte :
Schanosky Jules et Belin Louis ( - ) ; Thiébaut Frères (? - ?)
Inscriptions :
sur la base : E. GUILLAUME
sur le piédestal, à l’avant : RAMEAU / JEAN-PHILIPPE / NE A DIJON / MDCLXXXIII - MDCCLXIV ; à l’arrière : ELEVE / PAR/ SOUSCRIPTION / MDCCCLXXX
Historique :
1837 : Maillard de Chambure lance l’idée d’un monument à Rameau mais le projet reste lettre morte. L’emplacement est cependant fixé définitivement. A l’époque l’aile orientale du musée des Beaux-Arts n’est pas encore construite. Malgré cela, la volonté de créer un espace culturel et historique est déjà présente : théâtre, musée, palais, statue de Rameau.
1860 : Charles Poisot, auteur d’ouvrages sur Rameau, reprend le projet dans la perspective du centenaire de la mort du musicien. Un large consensus se dessine mais les moyens financiers manquent.
1863 : la municipalité prend la décision d’érection le 21 mai.
1864 : le décret ministériel approuvant la décision est publié le 10 novembre. Mais ensuite l’intérêt retombe complètement.
1875 : Eugène Guillaume propose sa maquette au conseil municipal.
1876 : la statue est prête mais l’argent manque pour la fondre en bronze. La municipalité organise des “Fêtes nationales Rameau” pour convaincre les futurs souscripteurs le 12 août au cours desquelles un monument provisoire en plâtre bronzé est même solennellement inauguré.
1878 : après plusieurs refus, l’Etat accepte de fournir le bronze.
1878 : 12 août, inauguration.
1943 : 13 janvier, la statue est enlevée pour être refondue.
1950 : elle est remplacée par une reproduction en pierre due au ciseau de Lefebvre.
Description :
H. 2,50 m. Rameau en habit du XVIIIème siècle se tient appuyé sur un clavecin. 
Expositions :
1878, Paris, Salon, n° 3314
Oeuvres en rapport :
Maquette, hauteur 0,40 m., avec trace de mise aux points, don de Mme Lefuel, fille de l’artiste, 1922, Dijon, musée des Beaux-Arts
Source :
Fonds Debuisson
Paris, Archives nationales, Côte d’Or, dossier bleu, F1CI 144, érection autorisée par décret du 10 novembre 1864
Dijon, Archives municipales, 1 M XVI
1980, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
1987, Baridon Laurent, Les Monuments publics érigés à Dijon entre 1789 et 1914, mémoire de maîtrise sous la direction de Roland Recht, Université de Bourgogne
Bibliographie :
1919, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. III, p. 118
1924, Bourgogne et territoires voisins, Guide Bleu, p. 91.
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 59, fig. 26, 60, 61, 123, 124, 129, 134, 148, 193, 308, 402, 487, 506.
 
Identifiant :
4396
Localisation à l'origine
Bourgogne-Franche-Comté, Côte-d'Or, Dijon, place Rameau, façade du Théatre
Localisation actuelle
Bourgogne-Franche-Comté, Côte-d'Or, Dijon, place de la Sainte-Chapelle