Monument à Jean-Jacques Rousseau
Monument à Jean-Jacques Rousseau
Monument à Jean-Jacques Rousseau

Monument à Jean-Jacques Rousseau


Date d'inauguration : 1907
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Carrier-Belleuse, Albert-Ernest (Anizy-le-Château 1824 - Sèvres 1887) ; Carrier-Belleuse, Louis-Robert (Paris 1848 - Paris 1913)
Personnage(s) représenté(s) :
Rousseau, Jean-Jacques (Genève 1712 - Ermenonville 1778)
Architecte :
Ponsin Louis (? - ?)
Inscriptions :
sur la base : Maquette de A. Carrier-Belleuse / exécutée par son fils Louis 1907
sur la face principale : J.-J. ROUSSEAU / 1712 - 1778 / SOUSCRIPTION INTERNATIONALE ; sur la face sud : FALLIERES / ETANT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE / AUTRAND PREFET DE SEINE-ET-OISE / AIMOND DEPUTE / TH. VACHER MAIRE / DEMIRLEAU GUILLAUMOT ADJts / CE MONUMENT A ETE INAUGURE / LE 27 OCT. 1907 / PAR BRIAND MIN. DE L’INST. PUB. / DUJARDIN-BEAUMETZ. S. SECR. D’ETAT / BERTHELOT FUT PRESIDENT DU COMITE ; face sud : J.-J. ROUSSEAU / HABITA / MONTMORENCY / DE 1756 A 1762 ; face est : J.-J. ROUSSEAU / ECRIVIT / A MONTMORENCY / LA NOUVELLE HELOISE / L’EMILE / ET LE CONTRAT SOCIAL
sur le nouveau socle, à l’avant : Jean-Jacques ROUSSEAU / Habitant de Montmorency / 1756 - 1762 ; à l’arrière : Ce sont là les jours qui ont fait / le vrai bonheur de ma vie / bonheur de ma vie / bonheur sans amertume / sans ennuis, sans regrets / et auxquels j’aurois / borné volontiers / tout celui de mon existence / Lettre à Malesherbes 26 janvier 1762
Historique :
érigé par souscription internationale. Agrandissement par le fils de l’artiste à partir du plâtre de son père.
1907 : 27 octobre, inauguration.
1942 : janvier, déposé pour être refondu sous le régime de Vichy.
1962 : statue remplacée par une figure en pierre d’Hélène Guastalla.
1994 : la statue en pierre est détruite. La tête est conservée.
1999 : réalisation d’un nouveau bronze demi-nature par Patrick Laroche d’après le modèle de Carrier-Belleuse, érigé au même endroit mais sur un socle différent.
Description :
H. 2,10 m.
Oeuvres en rapport :
Plâtre, musée de Nemours. Maquette plâtre, Montmorency, musée Jean-Jacques Rousseau Outre cette statue et ses deux remplacements successifs, trois autres monuments existent à Montmorency : un buste dans le jardin de l’Ermitage, un monument en pierre dans la châtaigneraie et un peuplier suisse planté au même endroit.
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay
2004, avril, communication écrite de M. Michel Rival, archiviste du musée et bibliothèque Jean-Jacques Rousseau
Bibliographie :
1914, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. I, p. 286
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 78, 149, 205, 207 (fig. 110), 282, 283, 506, 514, 585
Identifiant :
4641
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Val-d'Oise, Montmorency, avenue Emile