Monument à saint François de Sales


Date : 1924
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Descatoire, Alexandre (Douai 1874 - Marquette-lez-Lille 1949) ; Weitmen, Jean-Baptiste (Albertville 1867 - Albertville 1918)
Personnage(s) représenté(s) :
François de Sales, saint (château de Sales, près de Thorens 1567 - Lyon 1622)
Architecte :
Raillon Adé ( - ) ; Siot-Decauville (? - ?)
Inscriptions :
A SAINT / FRANCOIS DE SALES / 1567-1622 / GLOIRE DE LA SAVOIE ET DES LETTRES / FRANCAISES / EVEQUE ET PRINCE DE GENEVE / DOCTEUR DE L’EGLISE / FONDATEUR DE L’ORDRE DE LA / VISITATION - 1610 / “UN JOUR VIENDRA QUE DE M’AYMER / NE SERA PLUS REPROCHE A PERSONNE” / (LETTRES MARS 1615) / AUTEUR / DE / L’INTRODUCTION A LA VIE DEVOTE / 1609 / FONDATEUR DE L’ACADEMIE FLORIMONTANE / 1606 / CE MONUMENT / A ETE ELEVE / PAR SOUSCRIPTION PUBLIQUE / SUR L’INITIATIVE DE L4ACADEMIE FLORIMONTANE / 1624
Historique :
1863 : 8 janvier, l'architecte Lecoy de la Marche propose à l’Académie florimontane d’ériger un monument à Saint François de Sales. L’initiative est d’autant plus opportune que l’Académie de Savoie prévoit d’ériger à Chambéry une statue à Antoine Favre, ami de Saint François.
1865 : 15 avril, ouverture d'une souscription ; le prospectus est publié par l'evêque d'Annecy, Claude-Marie Magnin président de la Commission. L’érection pourrait coïncider avec les fêtes du bicentenaire de la canonisation de Saint François mais le projet s’enlise en raison notamment d’une querelle à propos de l’emplacement de la statue.
1911 : le projet est relancé en vue du tricentenaire de la mort du saint.
1911 : 15 janvier l’Académie florimontane vote à l’unanimité l’érection d’une statue à Saint François de Sales, "premier fondateur de l'Académie florimontane, gloire de la Savoie et des lettres françaises". Les catholiques n'approuvent pas cette "laïcisation" du saint.
1913 : 29 janvier, un concours est ouvert à tous les artistes français. 20 000 F sont prévus pour l'exécution et 3000 F pour récompenser les deux ou trois premiers lauréats.
1913 : 12 mars l'emplacement est choisi : place au Bois dans la perspective de l'arc du couvent de St Joseph, à 8 m du bas de l'escalier
1913 : 1er octobre, les esquisses au 1/5e doivent être soumises au jury de 29 notables, dont Henry Bordeaux, trois architectes (Adé, Raillon et Ruphy) mais pas un seul sculpteur.
1913 : octobre, Descatoire et Weitmen (savoisien) sont choisis. Mais la guerre éclate. Weitmen meurt en 1918, Rostaing en 1923.
1924 : 14 septembre, inauguration. Pour éviter les polémiques et rester consensuel, le maire Joseph Blanc évite de dire "Saint" François de Sales dans son discours. La presse de droite insiste sur le saint et le docteur de l’église universelle tandis que celle de gauche valorise l’écrivain et veut laïciser l’hommage.
Description :
Statue assise pour la majesté. L'evêque portant la croix et la mosette tient la plume et s'appuie de son autre main sur ses oeuvres.
Expositions :
1922, Paris, Salon (SAF), n° 3228 - "Saint-François de Sales bronze à cire perdue", médaille d'or
Source :
Fonds Debuisson
Annecy, Archives départementales : 3123 ; Archives municipales, 1M22(010) ; Académie florimontane : 1649
1984, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
e-monumen.net/patrimoine-monumental/monument-a-saint-francois-de-sales-annecy/
Bibliographie :
1994, Soudan, P., “Petite histoire du monument annécien à Saint François de Sales” in Revue savoisienne
1996, Gardes, Gilles, Histoire Monumentale des deux Savoies, Mémoire de Montagne, Lyon, éditions Horvath, n° 77, p. 252-253
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p, 16, 99, 272, 420, 504, 535, 558
Identifiant :
4697
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, place au Bois
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, place au Bois