Monument à Vercingétorix


Date d'inauguration : 1900
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
édicule
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
voir architecte, (? - ?)
Personnage(s) représenté(s) :
Vercingétorix, (Auvergne - Rome )
Architecte :
Teillard (Rive-de-Gier 1854 - 1915) ; Jean Legay-Chevalier (Volvic 1856 - Volvic 1915) ; Briere Gilbert (Theil, Allier 1882 - 1961)
Inscriptions :
sur la face principale : GERGOVIA / IN.HIS.LOCIS.DVX.ARVENORUM / VERCINGETORIX / CAESAREM INVADENTEM.PROFLIGAVIT ; à gauche : P. JOLY ETANT PREFET DU PVY-DE-DOME / Dr GIRARD DE RIOM GUYOT-DESSAIGNE / DEPVTES / MACON MAIRE DE LA ROCHE BLANCHE / Cte DE CHABROL.ET.P.JVLIEN / PRESIDENTS SVCCESSIFS DE L’ACADEMIE / TEILLARD ARCHITECTE / LE GAY-CHEVALIER ENTREPRENEUR A VOLVIC ; à droite : HOC MONVMENTUM.AD.GLORIAM / VERCINGETORIGIS.VICTORIS / EX.AERE.PRIVATO.ACADEM.S.L.A. / CLARAMONT.PROMOVENTE / ET.R.VMPTV CVIVSDAM.CIVIS / RIOMENSIS.ERESCERUNT / ARVENORUM.APOGONI / MCM
Historique :
1560 : l'érudit florentin Gabriel Simeoni levant une carte de la Limagne, identifie le site de Gergovie et propose l'érection d'un monument... à la gloire des chefs romains de la VIIIe légion, Fabius et Petronius.
1836 : Jean-Baptiste Bouillet qui a fouillé Gergovie, suggère d'élever un monument à Vercingétorix
1843 : l'historien Amédée Thierry auteur de l'Histoire des Gaulois (1828) formule ce voeu devant l'Académie de Clermont.
1862 : 9 juillet, Napoléon III visite le site de Gergovie
1865 : l'Académie dees sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand cree une commission pour un monument à Vercingétorix
1866 : esquisse de Bartholdi pour une statue équestre de 35 m de long, mais chute de l'Empire
1879 : l'Académie relance le projet.
1899 : commande de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand. Souscription nationale. Le projet de l'architecte clermontois Jean Teillard est retenu.
1900 : juillet-octobre le monument est érigé. Il n'est pas inauguré.
1901 : le comité cède le monument à la commune de La Roche Blanche.
1942 : 29-30 août, célébration du 2e anniversaire de la "Légion française des combattants" du régime de Vichy sur le plateau de Gergovie en présence du maréchal Pétain. Pour la cérémonie le soubassement est élargi par quatre gradins de basalte par l'architecte Gilbert Brière. La crypte s'ouvre désormais à l'ouest, dalles en marbre blanc du Jura. Un puits hexagonal est chargé de recueillir les terres apportées par des délégués des régions de France et de l'Empire. Sur l'entourage de la porte sont gravées sept étoiles, insignes des maréchaux... mais celles-ci ont... les six branches de l'étoile de David.
1981 : la foudre endommage le casque qui est réparé
1983 : la foudre le détruit.
1984 : le nouveau casque est mis en place.
1999 : la tempête le jette à terre
2000 : il est replacé
2018 : 5 mars, le monument est inscrit aux Monuments historiques
Description :
H. 26 m, trois colonnes en pierre de Volvic, chapiteaux corinthiens, entablement portant les inscriptions couronnement par un casque gaulois fantaisiste.
Oeuvres en rapport :
Sur ce plateau de Gergovie, Bartholdi voulait ériger dès 1866 un Vercingétorix à cheval de 35 m de long, mais n'a pas réussi avant la chute de l'Empire, d'où la réduction érigée place de Jaude à Clermont-Ferrand en 1903.
Source :
Fonds Debuisson
2004, 2020, relevés sur le terrain par l’équipe scientifique
Documentation du musée d'Orsay
Bibliographie :
1980, Clermont-Ferrand, exposition Nos Ancêtres les gaulois, n° 96
2003, Ehrard Antoinette, "Gergovie, un "haut lieu" de la France ?", Vingtième Siècle : Revue d'histoire, n° 78, p. 133-143
s.d. Leguet Daniel, Tourlonias Denis, Gergovie, un site, des hommes. Association du site de Gergovie, p. 106-108,116-118.
Identifiant :
5056
Localisation à l'origine
France, Auvergne-Rhône-Alpes, Puy-de-Dôme, La Roche Blanche, plateau de Gergovie
Localisation actuelle
France, Auvergne-Rhône-Alpes, Puy-de-Dôme, La Roche Blanche, plateau de Gergovie