Monument aux morts de 14-18, ou Monument à La Bataille de la Marne


Date : 1951
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
mausolée
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Bouchard, Henri (Dijon 1875 - Paris 1960) ; Bacqué, Daniel Joseph (Vianne 1874 - Paris 1947) ; Patrisse, Albert (Fresnes-sur-Escaut 1892 - Malo-les-Bains 1964)
Architecte :
Bigot Paul (1870-1902) (? - ?)
Inscriptions :
à l'arrière : A TOUS CEUX QUI, SUR NOTRE TERRE, DU PLUS LOINTAIN DES AGES, DRESSERENT LA BORNE CONTRE L'ENVAHISSEUR
Historique :
1929 : 23 décembre, un concours est ouvert.
1930 : le jury du concours de second degré ne s'étant pas mis d'accord sur le lauréat, aucun prix n'est décerné. L'Administration décide alors de choisir directement l'artiste. Au cours du mois de juillet, Bigot présente son projet qui est alors accepté. Bouchard se voit confier la Victoire et les artistes qui ont été primés sont chargés des décors.
1931 : les travaux du monument commencent.
1933 : par arrêté du 20 décembre, est commandé à Bouchard un modèle de la Victoire au quart d'exécution.
1934 : statue du général Joffre de Bacqué, commandée par arrêté le 20 décembre 1933, est terminée.
1936 : par arrêté du 30 septembre, Bacqué est chargé de réaliser les statues de French, Gallieni, Maunoury et Franchet d'Esperey. Par le même arrêté, Bottiau est chargé d'exécuter les statues du maréchal Joffre et le Poilu et les généraux Foch, de Langle de Cary et Sarrail. Bouchard, se voit lui confier la réalisation de la Victoire.
1937 : le Préfet de la Marne se plaint que le monument ne soit toujours pas terminé. Les travaux avaient été stoppés par manque de crédits.
1938 : la statue de Gallieni est terminée.
1939 : fin des travaux
1951 : inauguration
Description :
Dans la partie supérieure, l'allégorie de la Victoire entourée d'éclairs, illustre la violence des combats et la résistance de la République. "Au pied du monument, le maréchal Joffre pose un bas protecteur sur l'épaule d'un fantassin. De part et d'autre de ce couple central, les généraux qui avaient un commandement général lors de la bataille de la Marne sont représentés dans l'ordre qu'occupaient leurs armées lors de la bataille. De gauche à droite : le général Gallieni, commandant le camp retranché de Paris, le général French, dirigeant le corps expéditionnaire britannique qui tenait le front de Villiers-sur-Morin à Jouy-le-Châtel, le général Maunoury, commandant la Ve Armée de Retz à Meaux, le général Franchet d'Esperey, commandant la Ve Armée de Provins à Sézanne, le général Foch, commandant la IXe Armée de Sézanne au camp de Mailly, le général de Langle de Cary, commandant la IVe Armée de Mailly à Sermaize-les-Bains et enfin le général Sarrail, commandant la IIIe Armée de Revigny à Verdun." (2005, Niess, p. 60.) H. 34 m.
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée des Années 30, dossier Bouchard
Centre d'Archives d'architecture du XXe siècle / IFA Fonds Paul Bigot Objet BIG-H-1930 dossier 268 AA 10/8 et dossier 268-AA 4/9 et dossier 268 AA 7/8 et dossier 268 AA 15/1 et dossier 268 AA 22/6 et dossier 268 AA 3/4
Dépôt des marbres, statue plâtre du général Joffre de Bacqué n°3755
Dépôt des marbres, statue granit du général Gallieni de Bacqué n°5079
Dépôt des marbres, statue granit du maréchal Joffre de Bottiau n°5069 et modèle plâtre n°5070
Dépôt des marbres, statue granit du Poilu de Bottiau n°5071 et le modèle en plâtre n°5072
Dépôt des marbres, statue granit du général Foch de Bottiau n°5073 et modèle plâtre n°5074
Dépôt des marbres, statue granit du général Langle de Cary de Bottiau n°5075 et modèle plâtre n°5076
Dépôt des marbres, statue granit du général Sarrail de Bottiau n°5077 et modèle plâtre n°5078
Dépôt des marbres, maquette d'une Victoire, n°3756
Dépôt des marbres, Victoire de Bouchard, n°5068
Archives nationales F/21/6778, dossier Bacqué, F21/6780, dossiers Bouchard et Bottiau
Base Mérimée, ministère de la Culture, inscription par arrêté du 4 octobre 1991
2012, Garcia, Claire, La statuaire publique en France pendant l’entre-deux-guerres : réalités et enjeux, thèse de Doctorat, Paris Ouest Nanterre la Défense, cat. excel
Bibliographie :
1930, Thubert, Emmanuel (de), "Le Monument de la Marne", La Construction Moderne, 28 septembre, pp. 811-815
1932, Moreau-Vauthier, Paul, "L'art monumental de Paul Bigot", L'Art et les Artistes, novembre, pp. 57-62
1935, Wolf, André, "La Grande pitié du monument de la Marne", Le Petit Parisien, 24 novembre
2005, Niess, Alexandre, Cimetières militaires et monuments aux morts de la Grande Guerre, Inventaire du patrimoine ADAGP (Itinéraires du patrimoine), pp. 57-60
Identifiant :
524
Localisation à l'origine
Grand-Est, Marne, Mondement, entre le château et l’église, entre le fossé des marais Saint Gond et la ligne de crête
Localisation actuelle
Grand-Est, Marne, Mondement, entre le château et l’église, entre le fossé des marais Saint Gond et la ligne de crête