Monument à Diego Velasquez


Date : 1890
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue équestre
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Fremiet, Emmanuel (Paris 1824 - Paris 1910)
Personnage(s) représenté(s) :
Vélazquez, Diego (Ségovie 1465 - Santiago de Cuba 1524)
Architecte :
Guillaume Edmond (1826-1894) (? - ?) ; Thiébaut Frères (? - ?)
Inscriptions :
sur la terrasse, à l’arrière gauche : E. FREMIET ; à l’arrière droite : THIEBAUT FRERES FONDEURS ; sur la plinthe, à l’avant, dans un cartouche : VELASQUEZ / 1600 - 1660
Historique :
1887 : Fremiet, assistant à un spectacle de course de taureaux, demande à un caballero de poser pour lui avec sa monture ; le modèle devient celui du Velasquez.
1890 : plâtre acquis au Salon par l’Etat , après sollicitation de Fremiet ; payé 10 000 F l’année suivante.
1892, 15 février : arrêté chargeant Thiébaut frères de la fonte du bronze pour 9 000 F
1892, 16 août fonte achevée ; 22 septembre : livraison de la statue équestre
1893 19 octobre : arrêté d'attribution aux musée nationaux
1893, 6 novembre : mémoire de pose et mise en place dans le jardin de la colonnade du Louvre.
1893 : inauguration. 
1893 : le plâtre est envoyé à l'exposition universelle de Chicago
1894 : il est attribué au musée de Dijon
1933 : Lopez Otero, architecte du Centre universitaire de Madrid, demande à faire exécuter une réplique pour la Casa Velasquez ; devant les difficultés techniques (soumissions Archives du Louvre (Z 64) copies à la Documentation du musée d'Orsay), l’Etat dépose l’original à Madrid.
1936-39 : destruction de la statue lors de la guerre civile espagnole.
1959 : remplacement par une nouvelle fonte, réalisée à partir d’un plâtre conservé par la maison Leblanc-Barbedienne envoyé à Madrid (selon Jean Marc Delaunay de la Casa Velazquez) afin d'être fondu sur place. Photographié en couleur in situ par Laure de Margerie, mars 1990
Description :
H. 3,45 ; L. 1,10 ; P. 2,55 m ; poids 1183 kg
Oeuvres en rapport :
1890, Paris, Salon (SAF), modèle plâtre, n° 3878 ; acquis par l’Etat 10 000F, Dijon musée des Beaux-Arts (Le modèle était exposé avant 1939 dans les salles ; photographie des morceaux dans la réserve des Trois Forgerons : 78 AP 142-24A à 30. ) 1918, 4 janvier : Gabriel Fauré, Directeur du Conservatoire national de Musique, demande en qualité de gendre de Frémiet l'autorisation de fondre une réplique pour un grand parc situé à 40 km de Paris. 1918, 28 janvier : le prêt du modèle en plâtre de Dijon lui est accordé à condition de le rendre en bon état 1918, 29 janvier, Gustave Leblanc-Barbedienne préfère surmouler le bronze du jardin de l'infante et ajoutera une modification à la réplique (F/21/2171). Pour Florence Rionnet, c'est une commande de Jansen, Paris, rue Royale en 1917, pour ce “grand parc à 40 km de Paris” (cf. 2016, Rionnet, Florence, Les Bronzes de Barbedienne. L’oeuvre d’une dynastie de fondeurs (1834-1954), Paris, Arthena, Mon. 145, p. 504) Edité par Fremiet, puis par la maison Leblanc-Barbedienne sous le titre Alguazil (différent du Velasquez) H. 0,38 ; L. 0,35. Chef modèle donné au musée des Beaux-Arts de Dijon par la famille Fauré-Fremiet en 1955 (cat. 1960, n° 457) H. 0,57 ; L. 0,43
Source :
Fonds Debuisson
Paris, Archives nationales, F/21/2171, F/21/4310, F/21/4477, F/21/6257, F/21/6259
Documentation du musée d’Orsay, dossier RF 948, copie archives Thiébaut frères, copies documents du fonds Fauré-Fremiet legué à la Bibliothèque nationale, département de la musique, 1985.
Bibliographie :
1890, Albert, Maurice, "Le Salon des Champs-Elysées", Gazette des Beaux-Arts, II, p. 64-65
1892, Geffroy, Gustave, La Vie artistique, Paris Dentu p. 222
1939, L'Illustration, 8 avril
1916, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française au Dix-neuvième siècle, Paris, Honoré Champion, quatre volumes, t. II, p. 414
1959, 26 mai, Informaciones, Madrid
1986, Bresc, Geneviève, Pingeot, Anne, Sculptures des jardins du Louvre, du Carrousel et des Tuileries, Paris, RMN, notes et documents n° 12, t. I, p. 137,154,187;189 t. II, n° 168, p. 204-207
1988, Dijon-Grenoble, Emmanuel Fremiet, la main et le multiple, Dijon, musée des Beaux-Arts, 5 novembre 1988 - 16 janvier 1989, musée de Grenoble, 23 février - 30 avril 1989, catalogue par Catherine Chevillot, p. 19-21, 40, 55, 64,142-144 : n° S. 271,
1989, Hargrove, June, Les Statues de Paris, Paris, éditions Albin Michel, p. 134, 179
Identifiant :
5356
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 1er arr., jardin de la Colonnade, Louvre