Monument aux morts de 1914-1918


{{{ Date d'inauguration : 1930
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
ensemble
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Bourdelle, Emile-Antoine (Montauban 1861 - Le Vésinet 1929)
Architecte :
Fournier Marcel (Montceau-les-Mines 1889-1949) (? - ?)
Historique :
1918 : 17 novembre une délibération du conseil municipal de Montceau-les-Mines crée une commission pour l’érection d’un monument commémoratif. Outre le maire, on y trouve des conseillers “citoyens”.
1919 : 30 septembre, signature du contrat d’un montant de 250 000 F
1920 : 30 décembre  livraison prévue du monument. Bourdelle entreprend très vite des recherches pour la décoration des quatre faces et la forme générale, allant jusqu’à descendre dans la mine lors d’un séjour à Montceau. Il tient à concilier sa liberté d’expression et la réalité sociale de la ville pour laquelle il oeuvre. Mais la durée des travaux s’explique par l’existence de certaines difficultés : un mauvais état de santé du sculpteur à partir de 1923, des rapports ombrageux avec la direction de la société des mines de Blanzy et la municipalité de Montceau-les-Mines qui cherchent à imposer leurs prétentions esthétiques et moralisantes. La réalisation est freinée volontairement par Bourdelle mais durant dix ans les échanges épistolaires sont actifs et l’irritation mutuelle croissante.
1930 : 12 octobre, inauguration 
Description :
Le haut du monument évoque la lampe de sécurité du mineur mais également la lampe funéraire antique puisque le monument est dédié aux mineurs morts à la guerre..
Oeuvres en rapport :
Maquette au musée de Montceau-les-Mines Modèle du relief au musée Bourdelle, Paris
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay
1984, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2003, 2 novembre, communication écrite de M. Frédéric Lagrange, Président de l’Association La Mine et les Hommes - Musée de la Mine (Blanzy)
Archives du musée Bourdelle, dossier Monument aux morts de Montceau-les-Mines
1988-1990, Curtis, Penelope, E-A Bourdelle and monumental sculpture, Thesis, Courtauld Institute of Art
2012, Garcia, Claire, La statuaire publique en France pendant l’entre-deux-guerres : réalités et enjeux, thèse de Doctorat, Paris Ouest Nanterre la Défense, cat., p. 44
www.memorialgenweb.org
monumentsmorts.univ-lille3.fr
2015, Briet, Florence, La Femme dans les monuments aux morts de la Grande Guerre en France, Mémoire de master 2, Université Paris Ouest - Nanterre La Défense, sous la direction de Claire Barbillon, Vol. 2, fig. 51, p. 20
Bibliographie :
1986, Régnier, Suzanne, “Montceau-les-Mines. Le monument aux morts d’Antoine Bourdelle ou une mine, une ville, un artiste et 12 ans d’incompréhension mutuelle”, in La Physiophile (bulletin de la société savante de Montceau-les-Minees), n°104, juin, pp. 19-49
1988, Becker, Annette, Les Monuments aux morts : mémoire de la Grande Guerre, Paris, éditions Errances
2014, Choubard, Alain, L’Histoire des 500 plus beaux Monuments aux morts de France, collection Les 500 plus beaux, Clermont-Ferrand, éditions Christine Bonneton, novembre, p. 183.
2020, Meunier, Dalou, Rodin… les sculpteurs du travail, sous la direction de Champy-Vinas, Cécilie,  Bertran Cécile, Nogent-sur-Seine, musée Camille Claudel, p. 38 (Amy Benadiba)
 
Identifiant :
533
Localisation à l'origine
France, Bourgogne-Franche-Comté, Saône-et-Loire, Montceau-les-Mines, place de l’Eglise Notre-Dame
Localisation actuelle
France, Bourgogne-Franche-Comté, Saône-et-Loire, Montceau-les-Mines, place de l’Eglise Notre-Dame