Génie latin


Date : 1921
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, sujets antiques et mythologiques;
Catégorie de monument :
Allégories politiques
Type d'oeuvre :
statue ; bas-relief
Matériaux :
marbre ; pierre
Sculpteur(s) :
Magrou, Jean (Béziers 1869 - Paris 1945)
Architecte :
Duquesne (? - ?)
Inscriptions :
HOC MONUMENTUM AD INGENII LATINI GLORIAM A LITINIS GENTIBUA ANNO XCMXXI ERECTUM EST
Historique :
1919 : Offert à la France par la Ligue de la fraternité intellectuelle latine (nations latines d’Europe et d’Amérique), créée, après la mort du poète d’Amérique latine Ruben Dario. Paul Adam, Verhaeren, Maeterlinck, en firent partie.
La commission du vieux Paris demande que le monument soit placé dans le jardin du Palais royal et non au jardin des Tuileries.
1919 : 4 octobre, le ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts concède dans le parterre nord du jardin du Palais royal, un emplacement occupé précédemment par une statue de Diane qui est déplacée.
1921 : 12 mai, inauguration dans le jardin du palais royal. Discours de Manuel de Peralta, ministre plénipotentiaire de Costa Rica, doyen du corps diplomatique sud-américain, et en présence de Louis Barthou, le comte Bonin Longare, ambassadeur d’Italie.
1992 : enlevé pour transfert à Béziers (carrefour de la Treille).
Description :
H. 3,75. Le jeune homme debout tient en main une victoire ; les bas-reliefs évoquent la Louve romaine et la Déclaration des Droits de l’homme.
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay, photographie au Palais-Royal, 80 AP 574-2 A
Archives des Bâtiments civils et Palais nationaux, carton 470
Bibliographie :
1994, Sentenac, Paul, L’Hérault et ses artistes (reproduit pleine page)
Identifiant :
5426
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 1er arr., jardin du Palais-Royal
Localisation actuelle
Occitanie, Hérault, Béziers, rond-point Henri Noguères