La République


Date : 1848
Catégorie de monument :
Allégories politiques
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
marbre
Sculpteur(s) :
Soitoux, Jean (Besançon 1816 - Paris 1891)
Inscriptions :
sur la plinthe à droite : SOITOUX
sur le piédestal actuel : LA REPUBLIQUE / DE JEAN-FRANÇOIS SOITOUX / PREMIERE REPRESENTATION / OFFICIELLE DE LA REPUBLIQUE / FRANÇAISE COMMANDEE / PAR LE GOUVERNEMENT DE LA / IIE REPUBLIQUE A L’ISSUE D’UN / CONCOURS LANCE LE 18 MARS 1848 : IMPLANTEE DEVANT L’INSTITUT / LE 24 FEVRIER 1880 / A ETE RESTAUREE / AUX FRAIS DE LA VILLE DE PARIS / LE 23 SEPTEMBRE 1992 / A L’OCCASION DU BICENTENAIRE / DE LA PROCLAMATION DE LA / REPUBLIQUE
Historique :
1848 : 14 mars concours lancé par la IIe République pour une figure symbolique du nouveau régime
1848 : 18 mars, élargissement aux graveurs et aux sculpteurs
1848 : 27 avril, dix concurrents sont sélectionnés dont Soitoux.
1848 : 12 juin, le modèle en plâtre lui est commandé pour 1000 F
1848 : 28 juillet, Soitoux obtient, à sa demande, un acompte de 500 F
1849 : 2-7 janvier, exposition des dix projets à l'Ecole des Beaux-Arts. 
Soitoux l'emporte devant Louis Roguet et Astyanax-Scevola Bosio
1849 : 5 et 13 avril, soumission de la maison Henraux pour un marbre blanc clair d'Italie de 4,918 m3 pour 4 426,30 F
1850 : le marbre achevé est présenté au Salon entre les deux projets concurrents exécutés en bronze.
1851 : la République est remisée au dépôt des Oeuvres d’art de l’Etat, car le régime va changer.
1864 : Nieuwerkerke, surintendant des Beaux-Arts aurait proposé à Soitoux de transformer sa République en allégorie de la Justice ou de la Liberté. Sans suite.
1871 : 6 mai, la Commune se souvient de la statue qu'elle retrouve intacte avec celle de Bosio au dépôt des marbres. On souhaite l'ériger dans la cour du Louvre "seule digne d'elle". Sans suite.
1878 : pour l'exposition universelle, Clesinger l'emporte avec sa République. Celle de Soitoux reste en réserve.
1879 : le marbre est offert à la Ville de Paris à sa demande
1879 : 13 mai Ulysse Parent choisit de l'ériger entre le palais de l'Institut et le pont des Arts. 3000 F sont votés
1879 : 20 juillet, l'architecte Proust chargé du piédestal (H. 3,35 en pierre d'Euville) demande un crédit supplémentaire de 1326,80 F
1880 : 24 février, inaguration escamotée ; ni Jules Ferry en difficulré, ni le préfet de Paris ne viennent.
1880 : 26 février : "On aurait dit que le Gouvernement s'était efforcé de donner à cette opération l'air matinal et discret des choses qui se passent place de la Roquette", La Justice.
Soitoux cependant reçoit la légion d'honneur chez lui, rue de Vaugirard.
1942 : des "dorioristes" martellent l'étoile, le nez, l'épée.
La République déposée est restaurée par Robert Husset
1945 : août, elle entre au dépôt de la ville, rue La Fontaine
1948 : 21 février, pour le Centenaire de 1848, elle est remise en place.
1962 : cette "Insulte au goût' (Le Figaro littéraire 28 avril) est enlevée ainsi que son socle
Dépôt à Amboise dont Michel Debré était maire
1992 : 23 septembre érigé de nouveau quai Malaquais.
Description :
"figure debout drapée à l'antique, la tête surmontée d'une étoile, ceinte de lauriers et d'une bandelette sur laquelle on lit "Répulique démocratique du 24 février". Sa main gauche s'appuie sur un faisceau ; la droite tient une épée tournée vers le sol et semble protéger une sorte d'autel ou de piédestal, surmonté d'une urne et d'un niveau, et d'où pend un rouleau portant les  mots "Constitution française". Lethève, 1963, p 231
Expositions :
1850, Paris, Salon, n° 3591
Oeuvres en rapport :
Réplique en fonte de fer à Issoudun Réduction galvanoplastie, galerie André Lemaire 91 AP 76-13 La réduction ornant la tombe de Soitoux au cimetière Montparnasse a disparue.
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales F/I/C/I/168 ; F/21/204 (Clesinger, République)
Documentation du musée du Louvre
Documentation du musée d'Orsay (photographie 93 AP 99-11 ; 97 AP 15-00)
Bibliographie :
1849, 27 janvier, L'Illustration, p. 352
1879, Le Monde Illustré, p. 257
1921, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française au Dix-neuvième siècle, Paris, Honoré Champion, quatre volumes, t. IV, p. 265
1959, Réau, Louis, Histoire du vandalisme, Paris, Hachettre, t. II, p. 259, note  1 : "La République de 1848 armée d'une batte d'Arlequin qui se dresse devant le palais de l'Institut et serait tout au plus digne d'une sous-préfecture"
1963, Lethève, Jacques, "Une statue malchanceuse "la République" de Jean-François Soitoux", Gazette-des-Beaux-Arts, p. 229-240.
1987, Chaudonneret, Marie-Claude, La Figure de la République, le concours de 1848, Paris, RMN
1998 24 février - 31 mai, 1848, Paris, musée d'Orsay, la République et l'art vivant, commissaire Chantal Georgel

 
Identifiant :
5567
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 6e arr., Institut de France
Localisation actuelle
Ile-de-France, Seine, Paris, 6e arr., quai Malaquais