Cheval à la herse


Date : 1986
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, sculpture animalière
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
fonte de fer
Sculpteur(s) :
Rouillard, Pierre-Louis (Paris 1820 - Paris 1881)
Fondeur :
Durenne A. (? - ?)
Inscriptions :
sur le rocher, à gauche : P. Rouillard / 1878 ; sur la plinthe, à droite : DURENNE
Historique :
1877 : 30 juillet, commande du modèle pour 5000 F par Jean-Baptiste Krantz, sénateur, commissaire général de l'exposition universelle de 1878 pour les jardins du palais du Trocadéro de Gabriel Davioud créé pour la première exposition universelle de la République. Approbation du ministre de l'agriculture et du commerce dont le budget est concerné. 6000 F payables par tiers. Modèle en terre livré le 1er octobre, modèle en plâtre, le 1er décembre 1877.
1878 : 10 mars, commande à A. Durenne de la traduction en fonte de fer de 1ère qualité, 5000 F
1878 : 25 avril, la mise en place doit être effectuée sous peine d'astreinte de 50 F par jour : "Les grèves ne seront pas admises comme cas de force majeure". Réception provisoire. Délai de garanti 6 mois.
Dorure à la feuille et mise en place à l’angle avant gauche du bassin.
1935 : en vue de l’Exposition universelle de 1937, les quatre animaux du bassin quadrilobé sont dispersés : Rhinocéros (Jacquemart), Eléphant pris au piège (Fremiet) et Cheval à la herse (Rouillard) sont confiés à la ville de Paris pour les jardins de la porte de Saint-Cloud. Le Boeuf (Cain) est déposé à Nîmes.
1985 : 24 avril, Jean Musy, Directeur des Affaires culturelles de la ville de Paris restitue à l'Etat les trois dépôts.
1985 : restaurations par la fondation de Coubertin à Saint-Rémy-les-Chevreuse.
1986 : attribution du Fonds national d'Art contemporain au musée d’Orsay : RF 3754.
1986 : décembre, inauguration du musée d'Orsay
1996 : repeint par la fondation de Coubertin.
2004 : restauration par Antoine Amarger.
Description :
H. 3,50 ; L. 2,23 ; P. 2,20 ; base : 1,99 x 1,98 m
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales : F/12/12114-108
Documentation du musée d’Orsay (RF 3754), photographie à la porte de Saint-Cloud 85 AP 130-32
http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/catalogue-des-oeuvres/notice.html?no_cache=1&nnumid=016017&cHash=10ada41562
1997, Cochain, Bernard-Yves, Pierre Rouillard (Paris 1820- Paris 1881), Mémoire de l'Ecole du Louvre.
Bibliographie :
1921, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. IV, p. 197
1973, Kjellberg, Pierre, Le guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 2e édition en  (Le nouveau guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 1988)
1986, Pingeot, Anne, « Dispersion puis reconstitution d’un fonds : les sculptures ornant le Palais du Trocadéro », La sculpture au XIXe siècle. Une mémoire retrouvée. Les fonds de sculpture. Rencontres de l’Ecole du Louvre, Grand Palais 21-25 avril 1986, Paris, La Documentation française, p. 299-306.
1988, Pingeot, Anne, 1878 : la 1ère Exposition Universelle de la République, Carnet Parcours du Musée d’Orsay, n° 14.
2008, Pingeot, Anne, « Scandales (sculptés) au musée d’Orsay », Fontes, n° 71 décembre, p. 17-18.
 
Identifiant :
5758
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 16e arr., jardin du Trocadéro, palais du Trocadéro de 1878
Localisation actuelle
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 7e arr., musée d'Orsay, quai Anatole-France, parvis du musée d’Orsay