Monument aux morts de 14-18


Date : 1922
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
fonte de fer
Sculpteur(s) :
Richard, Albert (Paris 1892 - 1972)
Fondeur :
Hollard (? - ?) ; Michelon ( - ) ; Louis Sestier ( - )
Inscriptions :
devant sur la socle : AUX / ENFANTS / D’ALBERTVILLE / MORTS / POUR LA PATRIE / 1914-1918 / 1939-1945
Plaques additionnelles
Historique :
1920 : un concours est ouvert, à la suite d’une souscription lancée par la presse.
1920 : 20 août, les seize projets sont examinés et difficiles à départager ; c’est finalement Albert Richard, originaire de Bonneval-en-Tarentaise, professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, qui est choisi.
Après quelques hésitations entre le square de l’Hôtel-de-Ville et l’esplanade d’Arly, l’emplacement de l’Hôtel-de-Ville est préféré.
1922 : 8 octobre, inauguration. Dans son discours, le maire souligne la valeur exemplaire de l’oeuvre.
Description :
Le groupe représente un Poilu accoudé à son canon. Derrière, l’allégorie de la ville d’Albertville tient un drapeau tricolore pour montrer sa solidarité avec la France et de l’autre bras, elle brandit une couronne de lauriers. Ce groupe repose sur un socle réalisé par les marbriers Michelon et Louis Sestier.
Source :
Fonds Debuisson
2015, Briet, Florence, La Femme dans les monuments aux morts de la Grande Guerre en France, Mémoire de master 2, Université Paris Ouest - Nanterre La Défense, sous la direction de Claire Barbillon, Vol. 2, fig. 221, p. 79
www.memorialgenweb.org
monumentsauxmorts.fr
monumentsmorts.univ-lille3.fr
Bibliographie :
1996, Gardes, Gilles, Histoire Monumentale des deux Savoies, Mémoire de Montagne, Lyon, éditions Horvath, n° 65, p. 233
2014, Choubard, Alain, L’histoire des 500 plus beaux Monuments aux morts de France, collection Les 500 plus beaux, Clermont-Ferrand, éditions Christine Bonneton, novembre, p. 187
Identifiant :
63
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Savoie, Albertville, square de l’Hôtel-de-Ville
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Savoie, Albertville, square Soutiras